En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Emmanuel Macron ne veut pas aller plus loin dans les économies budgétaires
 

Alors que Bruxelles demande à la France de faire des efforts supplémentaires sur son déficit , le ministre de l'Economie a assuré ne pas vouloir faire plus que les 50 milliards d'euros d'économies prévues pour la période 2015-2017.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • alhtz
    alhtz     

    Il n'y avait pas de crise d'après normal 1er mais à l'heure actuelle on voit dans quel état ils ont mis le pays ces incapables avec un égo démesuré.

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Après les 2 précédentes promesses non tenues sans sanction, qui peut croire encore à d'éventuelles sanctions de Bruxelles envers la France ???

    Ces efforts sont nécessaires qu'ils viennent de Bruxelles, de Berlin ou d'ailleurs, le mieux étant qu'ils viennent de nous car c'est avant tout pour la France.

    Le juge de paix a déjà prononcé son verdict, le chômage recule en Europe, la déflation marque le pas, certains pays empruntent déjà à des taux négatifs. Les marques automobiles françaises progressent deux fois moins que les autres marques européennes.

    Tôt ou tard, on sera rattrapé par la patrouille c'est à dire les marchés financiers et la charge de nos dettes, et nous aurons accru notre décrochage.

    La réalité est sous nos yeux, les pays qui ont mené des réformes structurelles et ont assaini leurs finance publiques profitent à plein des phénomènes conjoncturels (baisse des taux, des matières premières...) d' autres flottent, en allant mendier lamentablement tous les 4 mois à Bruxelles.

    S'agissant de l'UE, la Grèce va intégrer sans doute une structure de défaisance des pays surendettés qu' on pourrait bien vite rejoindre....

Votre réponse
Postez un commentaire