En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Environ 800.000 Espagnols, qui ont effectué une partie de leur vie professionnelle à l'étranger, ont maille à partir avec le fisc.
 

Le fisc a découvert un nouveau filon pour renflouer les caisses de l'Etat. Il réclame des arriérés d'impôts à d'anciens émigrés rentrés au pays, en ne leur accordant souvent qu'un délai de 15 jours pour acquitter leurs dettes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire