En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Michel sapin rencontre ce dimanche le nouveau ministre de l'économie grec
 

Le ministre des finances français, qui rencontre son homologue grec ce dimanche 1er février, se dit ouvert à "un allégement ou un report".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Burgou23
    Burgou23     

    C'est facile après avoir "bricolé" avec le précédent gouvernement grecque de dire aux habitants de ce pays qu'il faut qu'ils tiennent leurs engagements. On devrait par ailleurs juger ceux qui les ont fait entrer en magouillant et qui aujourd'hui sont la cause de tous ces problèmes.

  • Précurseur
    Précurseur     

    C'est tellement plus facile de se laisser aller, d'être irresponsable et de vivre au crochet des autres, en demandant aux autres de faire les efforts et de la solidarité.

  • 765-850
    765-850     

    Qu'est qu'ils veulent négocier les grecs ils ont plus un copec!

  • sven
    sven     

    sapin le valet de merkel.

  • Refractix
    Refractix     

    Syriza ne propose absolument pas aux Grecs, ni de sortir de l’UE ni de sortir de l’euro, et ne propose donc aucune issue crédible à la mise en coupe réglée de la Grèce qui découle des contraintes des traités européens et des exigences de la BCE : minilien.fr/a0nv7k. Après quelques gesticulations médiatiques faites pour donner le change à ses électeurs – l’espace de quelques jours -, le gouvernement de M. Tsipras va mendier quelques maigres ajustements de sa dette à la marge.

  • 765-850
    765-850     

    DE toute façon les grecs n'ont que deux solution
    -soit quitter l'europe et de se mettre en faillite.
    -Soit subir l'austérité de Merkel.
    je l'avais dit q'on allait se marrer avec l'ultra gauche des grecs

  • Refractix
    Refractix     

    Syriza ne propose absolument pas aux Grecs, ni de sortir de l’UE ni de sortir de l’euro, et ne propose donc aucune issue crédible à la mise en coupe réglée de la Grèce qui découle des contraintes des traités européens et des exigences de la BCE : minilien.fr/a0nv7k. Après quelques gesticulations médiatiques faites pour donner le change à ses électeurs – l’espace de quelques jours -, le gouvernement de M. Tsipras va mendier quelques maigres ajustements de sa dette à la marge.

  • Refractix
    Refractix     

    Syriza ne propose absolument pas aux Grecs, ni de sortir de l’UE ni de sortir de l’euro, et ne propose donc aucune issue crédible à la mise en coupe réglée de la Grèce qui découle des contraintes des traités européens et des exigences de la BCE : minilien.fr/a0nv7k. Après quelques gesticulations médiatiques faites pour donner le change à ses électeurs – l’espace de quelques jours -, le gouvernement de M. Tsipras va mendier quelques maigres ajustements de sa dette à la marge.

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Dans 10 mois podemos et toute cette mascarade immonde s'écroulera

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    J'ai honte d'avoir crue un jour, que le PS été socialiste

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à MANENTIAL )

    Le PS peut promettre que demain on rase gratis, afin de gagner des voix auprès des naïfs qui croient au Père-Noël, mais il doit opérer dans le monde réel où c'est impossible de raser gratis.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à MANENTIAL )

    Le problème du socialisme c'est qu'il ne marche pas, à tous les coup cela se termine en catastrophe économique et sociale. Il provoque ce qu'il cherche à combattre.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire