En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Suisse pourrait perdre ses relations économiques privilégiées avec l'UE
 

La Suisse a voté, dimanche 9 février, en faveur de la limitation de l'immigration. Mais la libre circulation des personnes est l'une des conditions pour que l'Union européenne maintienne des relations avec le pays.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Ansaldo
    Ansaldo     

    ++++ 10 0000 Fifi0682 je ne pense pas un seul instant que limiter l'immigration nuise aux entreprises du pays! avoir un travail dans ce pays est la condition pour y entrer désormais! elles choisiront leur main d'oeuvre et feront une immigration de qualité car les gens ne viendront pas pour bénéficier des aides sociales! les Etats unis en font de même et ils ne sont pas pour autant boudés par les gens! ceux qui veulent aller dans ces pays pour la bonne cause s'armeront de patience, les autres resteront dans les pays d'assistés! - - - - c'est pragmatique et vous avez entièrement raison.

  • fifi0682
    fifi0682     

    je ne pense pas un seul instant que limiter l'immigration nuise aux entreprises du pays! avoir un travail dans ce pays est la condition pour y entrer désormais! elles choisiront leur main d'oeuvre et feront une immigration de qualité car les gens ne viendront pas pour bénéficier des aides sociales! les Etats unis en font de même et ils ne sont pas pour autant boudés par les gens! ceux qui veulent aller dans ces pays pour la bonne cause s'armeront de patience, les autres resteront dans les pays d'assistés!

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Cet article affirme que les entreprises Suisses vont souffrir de la dénonciation des accords avec l'UE . Ces accords sont donc un cadeau au bénéfice exclusif de la Suisse ... Qui croit cela ? Un bon accord implique des bénéfices mutuels et si dénonciation des accords il y a, cela impliquera des pertes des 2 cotés. Donc, il y aura négociation, si les Suisses reprennent un peu la main sur la politique brouillonne de lUE, c'est peut-être le signal attendu par les autres européens. Les Suisses n'ont pas de leçon de démocratie à recevoir d'une technocratie bruxelloise davantage au service des lobbies économiques de groupes mondialisés que de la population. Les suisses reprennent la main, et alors ?
    Les US, le canada, l'Australie etc contrôlent leur immigration, ce qui n’empêche pas des milliers de Français d'aller s'installer tous les ans dans ces pays .

  • m33610
    m33610     

    Je pense que nous n'avons pas bien compris la signification du résultat du vote et que la conclusion que les européens donnent n'est pas la bonne.
    Les frontaliers continueront de venir travailler en suisse, et les cerveaux continueront de se délocaiser en suisse.
    Par contre il y aura un controle beaucoup plus sévere concernant l'immigration sauvage et sur les 'clandestins'.
    Les suisses n'ont pas voté en pensant aux européens , mais aux autre contrées.
    Poser la meme question en FRANCE, et vous aurez un pourcentage plus élevé que 51%.

  • Raymond
    Raymond     

    Plus C.. que ça, tu meurs.

  • antistaliniste
    antistaliniste     

    Les Suisses se marrent !!! Au lieu d'avoir 10% de croissance, ils devront se contenter de 9 %…. Ils s'en remettront… C'est le prix de leur souveraineté.. Et L'UE implosera 10 fois avant que la Suisse ne s'écroule économiquement……. Les médias français, tous gauchistes, ne supportent pas le patriotisme des Suisses.

  • nemausus30
    nemausus30     

    La Suisse a voté, avant de crier au loup, voyons d'abord ce qu'elle va exactement proposer, les citoyens Suisse ont exprimé leurs choix et leurs vues sur la politique d'immigration, bien que le racisme soit un sentiment qu'il faut combattre, il faut aussi lutter contre les soi disant bien pensant, qui voudrai imposer leurs idées quitte a bafouer et ne pas respecter la voix des peuples, il est vrai que la France a organisé un référendum concernant l'Europe, certains ont pensé qu'ils votaient mal, on a donc fait voter les assemblées. On ne peut même plus débattre sur certains sujets sans être critiquer par des associations ou journalistes à la petite semaine. La pensée unique est l'ennemi de la démocratie, sachons dialoguer, participer et construire avant que la frustration des individus se transforme en vote de haine .

  • niala
    niala     

    créer des entreprises de blanchiment

  • Undemocrate
    Undemocrate     

    Exactement! Nous ne disons pas que nous ne voulons plus d'étrangers, nous disons simplement que nous voulons réguler les flux migratoires car nos infrastructures ne suivent plus depuis quelques années.

    La suisse s'est construite dans la différence...4 langues nationales, autant de communautés différentes, des religions, etc. Et notre démocratie nous tient à coeur. C'est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas adhérer à l'Union Européenne car ses droit et principes qui ont été acquis de longue luttes seraient tout simplement balayés!

    Le jour où les peuples d'Europe auront leur mot à dire, il sera surement temps de réfléchir à une adhésion, mais en attendant c'est pour nous impossible de l'envisager....surtout avec une Union Européenne qui ne cesse de remettre en question notre souveraineté, parfois c'est quasiment de l'ingérence et c'est ça que nous regrettons.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    les suisses ont eu du courage, bientôt, c'est le tour des Français .... et en plus y a pas de quoi fouetter un chat !!! revenir à quelques quotas, c'est pas supprimer l'immigration !!!

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire