En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le chômage américain reste sous la barre des 7% en janvier 2014.
 

Le taux de chômage américain a reculé légèrement, à 6,6%, selon les chiffres publiés par le département du Travail ce vendredi 7 février. Une baisse de 0,1 point liée à la création de 113.000 nouveaux postes en janvier.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • DavidAbell
    DavidAbell     

    @For ever: Les coupes dans le budget n'avaient rien de "drastiques" (bien sûr pour la France ou baisser d'un Euro en termes réels est un travail Herculéen c'est beaucoup) car ces coupes ne nous ont pas fait revenir même au niveau d'avant crise.

    Je suis aussi en désaccord sur votre vue négative des emplois de service. L'économie ne se borne pas à des emplois d'usines destinées à l'export et les emplois de service ont une aussi grande valeur que d'autres. Tout le monde ne peut pas avoir un emploi à grande valeur ajoutée. Ce n'est pas possible et il faudrait arrêter de dire aux gens qui n'en ont pas que leur travail n'est pas valable ou intéressant.

  • DavidAbell
    DavidAbell     

    Je vis aux Etats-Unis et le chiffre qui déteint c'est la Participation à la Force de Travail qui est au plus bas. En d'autres termes le chômage baisse en partie parce que les gens n'essayent plus de trouver du travail et ont perdu espoir.

    Le problème avec la presse française c'est que c'est Radio Parti Démocrate. Tout est beau, tout est joli parce que le Parti est au pouvoir et si quelque chose va mal c'est à cause de ces obscurantistes Républicains qui empêchent le progrès.

    BFM n'est malheureusement pas mieux que le reste sur ce plan.

    Pour ce qui est du chômage, je me rappelle sous Bush 43, on nous disait qu'il fallait 200,000 créations d'emploi par mois pour faire baisser le chômage. Aujourd'hui avec 100,000 ont est content car c'est Obama et lui c'est un gentil Démocrate qui veut donner la santé à tous ceux qui meurent du fait de la méchanceté des Républicains. C'est curieux non?!

    Je ne sais pas si les statistiques sont manipulées, mais c'est la première fois qu'elle sot mises en question de cette façon et ce n'est pas une bonne chose pour la réputation d'intégrité des gens qui les calculent.

    Au niveau de l'économie en général, elle repart très lentement grâce au boom du pétrole, que le gouvernement Obama fait tout pour ralentir (mais dit qu'il en est satisfait et l'a pratiquement décidé ex nihilo quant il s'agit de se créditer des emplois créés).

    Le reportage sur les Etats-Unis en France a toujours été de faible qualité, mais aujourd'hui il est plus tendancieux que jamais - je retiens aussi les articles sur le "Miracle Californien" créé par les hausses d'impôts du Gouverneur Démocrate alors qu'en réalité, l'état hors Silicon Valley est dans une crise profonde et un chômage bien plus élevé que la moyenne US - mais quand on lit la Gazette Démocrate on est bien informé sans biais aucun!)e

  • simple citoyen
    simple citoyen     

    Juste pour rire quant à la validité des chiffres et explications qu'on nous assène: l'industrie qui a créé le plus grand nombre de jobs? La construction... évident quand on nous explique que c'est cette méchante météo qui n'a pas permis d'atteindre les 175k+ du consensus mais 113k, ce qui les place en ligne avec ceux de décembre qui étaient exceptionnels et ne voulaient rien dire...

  • For Ever
    For Ever     

    Faudrait m'expliquer alors...des usines continuent de fermer, l'immigration légale continue d'augmenter, la croissance est dans le meilleur des cas en berne et ne dépasse pas les 2%, la dette continue de se creuser et ceci malgré les coupes drastiques dans les dépenses.........mais le chômage baisse ? Les spécialistes américain de la question se foutent de la gueule des chiffres donnés par l'institution Obama et le reste du monde va gober cette couleuvre ? Qui plus est, créer des milliers d'emploi de serveurs ça n'apporte aucune richesse au pays, un emploi de production oui. >>> Enfin bref, tout va bien et le monde repart comme dans les 30 glorieuses hein ^______^

Votre réponse
Postez un commentaire