En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une valve de pipeline dans une station de gaz à Kiev.
 

Le Fonds monétaire international, qui publie ce mardi 8 avril ses dernières prévisions de croissance, s'inquiète des conséquences de la crise ukrainienne sur l'économie mondiale.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Mais pourquoi mettre un mauvais titre..c'est la "crise Ukrainienne" et non l'Ukraine en tant que telle qui pose problème. Le poids économique de ce pays est très faible; ce qui n'est pas le cas de la Russie protagoniste majeur et dont les profonds déséquilibres se révèlent à l'occasion. Qu'il faille éviter que l'Ukraine sombre est évident mais cela ne règlera pas le cas de l'Empire qui joue les gros bras faute de solidité réelle et dont l'avenir est loin d'être rose (malgré les surplus de vodka). Le régime oligarchique de Poutine court vers l'enlisement et risque de nous entrainer dans ses dérives et son appauvrissement.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Très forts, pour l'Ukraine pas besoin d’être devin pour être d'accord avec ces prévisions et à mon humble y'a pas que l'économie mondiale qui souffrira en cas de problèmes plus graves en rapport avec l'Ukraine. Mais pour la courbe de chomage en France, comment ils font car il y'a tout un tas de paramètres à prendre en compte, retraites, décès, entrées sur le marché de nouveaux futurs employés (étudiants, immigrants etc) créations ou fermetures d'entreprise, nouveaux marchés, nouvelles technologies, import/export...

Votre réponse
Postez un commentaire