En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les mesures prises par Alexis Tsipras pour éviter une panique bancaire ont contribué à la forte baisse du PIB au 3ème trimestre.
 

Au troisième trimestre, le PIB grec s'est finalement contracté de 0,9%, alors qu'une première estimation officielle tablait sur un recul de 0,5%.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire