En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une plateforme pétrolière en mer du Nord, au large de l'Ecosse.
 

A sept mois d'un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, David Cameron a plaidé pour l'unité britannique devant les Ecossais ce 7 février. L'Angleterre n'est pas prête à laisser échapper les richesses écossaises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • HERRIN
    HERRIN     

    Les écossais nous sont très proches et je compte sur eux pour voter l indépendance et ainsi demander à rentrer pleinement dans l’Europe .
    Et puis claquer CAMERON serait la cerise sur le gâteau

  • concombre masque
    concombre masque     

    Ferait moins le fier cet imbécile de Cameron !!! 90% de charges en plus sur l'énergie
    ça risque de plomber sec les résultats qui sont déjà truqués .

Votre réponse
Postez un commentaire