En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Gazprom s'agace depuis plusieurs années des règles de l'UE en termes de concurrence.
 

L’abandon du projet de gazoduc South Stream par la Russie obligera les pays européens à se fournir aux portes du continent, selon Gazprom. Une position qui illustre les tensions croissantes entre les deux parties, sur fond de crise ukrainienne. Explications.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire