En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Grèce devrait devenir le premier pays industrialisé à faire défaut sur sa dette
 

La journée du 30 juin et son Eurogroupe n'ont pas suffit pour trouver une solution qui permette à la Grèce de régler les 1,6 milliard d'euros qu'elle doit rembourser au FMI ce mardi à minuit. Mais les discussions se poursuivent entre Athènes et ses créanciers. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

69 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Il fallait rester à 7comme le voulaient le Gl de Gaulle et le chancelier Adenauer pour la zone euro ce qui n'empêchait pas l'élargissement
    de l'UE,mais comme d'habitude on met la charrue avant les bœufs
    nos politiques avec leur science infuse nous entrainent dans le
    gouffre avec un PIB à 97,5% par ceux qui n'aiment pas la
    finance.

  • Facebook-701175793296409
    Facebook-701175793296409     

    . Combien de grecs la France pourrait acceuillir? 100 000? Car dans le cas du NON, c'est l'exode...

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à Facebook-701175793296409)

    il y a ceux de aube doré qui demande sil il y a pas une place a saint cloud

  • jojolemerou
    jojolemerou     


    Les dirigeants Européens sont des rigolos qui ne comprennent rien à l’économie !

    Dans une interview au "Time", Joseph Stiglitz considère que les créanciers de la Grèce ont une "responsabilité criminelle dans le chaos" actuel. L'ex "chief economist" de la Banque Mondiale suggère aux dirigeants européens d'admettre qu'ils ont fait une grosse erreur (l'austérité infligée aux Grecs) et de proposer "un nouveau départ".

    Dans sa chronique du New York Times, Paul Krugman affirme de son côté que les prétendus "eurocrates" sont en fait des "rigolos" qui n'ont rien appris de la macroéconomie. Accroître l'austérité conduirait à une impasse, juge-t-il, en conseillant aux Grecs de voter "non" au référendum de dimanche.

  • jojolemerou
    jojolemerou     

    le titre c'est un gag ?

  • quylon
    quylon     

    Ca devrait calmer les technocrates de Bruxelles,... que la Grece retrouve son independance, sa liberte et sa monnaie, dans 5 ans elle sera de nouveau sur pied...

  • MOA01
    MOA01     

    Ce que veulent lesgrs est simp = NE PASA payer leurs dettes.. La France devrait menace de quitter l'€ et Bruxelles nous lacherait les baskes!!

  • sansonet
    sansonet     

    et ils ont organisè les j o sans une thune !

  • sansonet
    sansonet     

    et ils ont organisè les j o sans une thune !

  • sansonet
    sansonet     

    et ils ont organisè les j o sans une thune !

  • sansonet
    sansonet     

    et ils ont organisè les j o sans une thune !

Lire la suite des opinions (69)

Votre réponse
Postez un commentaire