En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Manchester Arena, l’une des salles les plus fréquentées au monde

La Manchester Arena accueille des concerts, spectacles et événements sportifs.
 

Ciblée par un attentat lundi soir, la plus grande salle de concert de Grande-Bretagne possède aussi une renommée internationale.

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Daniel Champay
    Daniel Champay     

    À tous les journalistes, vos compassions et indignations sélectives me font honte.
    Ces horreurs sont quotidiennes dans les pays que l'OTAN et ses amis des Monarchies Pétrolières ont voulu détruire.
    Pourquoi ne dénoncez-vous pas l'Union Européenne qui s'est gavée sur le pétrole syrien vendu par Daesh et donc des milliards de dollars perçus par ces vermines pour semer le chaos ?
    Pourquoi ne dénoncez-vous pas la France, l'Angleterre et encore l'OTAN qui a détruit et créé le chaos dans un pays qui avait le plus haut niveau de vie d'Afrique, qu'est la Libye ?
    Pourquoi ne dénoncez-vous pas la France qui a livré des armes à la prétendue "opposition" syrienne qui n'est autre que les amis de l'État islamique ?
    Pourquoi tolérez-vous que l'on aide l'État islamique financièrement et militairement à semer le chaos en Afrique et au Moyen Orient ?
    car j'espère que vous ne pensiez pas que nous étions suffisamment débiles pour croire qu'une armée de plusieurs centaines de milliers d'hommes pouvait faire la guerre pendant des années, uniquement avec leur atout personnel et leur couteau.
    Pourquoi ne dites -vous rien sur les contrats d'armement par centaines de milliards de dollars qui sont livrés aux monarchies pétrolières, dont on sait pertinemment que ces armes seront réacheminées vers leurs mercenaires.
    Alors, lorsque les journalistes ne font plus leur métier d'informations et de lanceurs d'alertes, ne vous étonnez plus que les métastases de ces horreurs atteignent nos régions.

Votre réponse
Postez un commentaire