En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'Allemagne a commencé à démanteler ses centrales, comme celle d'Obrigheim.
 

Le président de la commission de l’énergie du Bundestag regrette la précipitation de l’Allemagne à sortir du nucléaire. Pour lui, cet empressement a créé des "tensions" sur le marché européen de l’électricité et notamment avec son voisin suisse.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • AtomicBoy44
    AtomicBoy44     

    "la force hydraulique représente plus de 55% de l’énergie suisse."

    D'une part cette phrase ne veut rien dire (énergie est trop simple car il est bien connu, sauf d'eux-même) que les journalistes ne savent pas faire la différence entre énergie primaire, et énergie finale, ici l'électricité en l'occurrence, qui est une énergie FINALE),
    et en plus c'est surestimé s'il s'agit de :
    1/ la production hydraulique en énergie primaire (38 TWh pour 31% (2014))
    2/ la consommation d'énergie primaire hydraulique (38 TWh pour 13% (2014))
    Au moins jusque la c'est équilibré et la suisse n'importe pas de courant hydroélectrique...Mais du courant oui.
    3/ les CAPACITÉS de production hydroélectrique sont de 13,8 GW pour 67%du mix électrique (2014)
    4/ La PRODUCTION hydroélectrique représente bien 38 TWhe pour 31%, ce qui confirme bien ce que j'ai écrit plus haut.

    Source EIA via le dataportal graphique du think tank The Shift Project.

    Nous sommes donc loin des 55% que vous annoncez avec une précision digne d'une montagne posée sur un sentier (et non l'inverse) !

    Merci donc de transmettre a C.B (apparemment auteur de cet article) de corriger et faire preuve de bonne foi. Pas comme l'article mensongers qui m'est proposé en dessous titré : "Ces 3000 éoliennes qui produisent autant que 10 réacteurs nucléaires". Ce n'est pas comparable ce ne sont pas les mêmes services. Les 3000 intermittentes (20% de taux de charge annuelle) et les 10 réacteurs stables en fourniture de base (85% de taux de charge annuelle).

Votre réponse
Postez un commentaire