En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pablo Lopez, ministre Argentin des Finances, négocie avec les fonds "vautours".
 

Les discussions se poursuivent, ce mercredi 30 juillet, entre l'Argentine et les fonds "vautours". Si un accord n'est pas trouvé, le pays risque un défaut de paiement. Explications.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kline
    kline     

    autrement dit : les americains ne defendent comme toujours que LEURS interets ! c'est la justice américaine qui commande à l'argentine ? qui decide que les fonds vautours vont encaissés 832 millions pour un truc achetés 48 millions ? non mais on croit rever !!

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    On ne sera pas surpris du capital de sympathie en France pour l'Argentine, car la France est une multirécidiviste. Elle à fait faillite (défaut de paiement) à plusieurs reprises dans son histoire. La dernière fois en 1797, et nous avons des budgets en déficits depuis 1974, donc le prochaine itération est en route.

Votre réponse
Postez un commentaire