En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Yanis Varoufakis lors de la fête de la Rose
 

Interrogé en marge d'une conférence organisée par le Financial Times, l'ex-ministre grec des Finances a déclaré que s'il avait un travail à choisir, il serait "chancelier de l'Allemagne". Ce qui évidemment ne manque pas de sel quand on sait combien de fois l'intéressé a eu maille à partir avec Berlin.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire