En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La monnaie russe, le rouble, a chuté de plus de 20% ce mardi.
 

La monnaie russe a chuté de plus de 20% ce mardi, en dépit des mesures agressives de la Banque centrale du pays. Les conséquences concrètes sur la consommation se font déjà sentir, et devraient empirer.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Badvann
    Badvann     

    Le rouble ne vaudra bientôt plus un kopec

  • Christophe22300
    Christophe22300     

    On veut punir le dictateur Poutine et c'est sont peuple qui trinque. Cela finira comment? révolution ou guerre?

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Le pret de poutine du fn ,il est en rouble ?

  • huppé ère
    huppé ère     

    Les titres de journaux parlent :
    13-03 (l’express belge) : Pour la première fois depuis 24 ans, les Etats Unis organisent une vente test de pétrole provenant de leurs réserves stratégiques ;
    27-03 (bloomberg) : To Punish Russia, Soros Says U.S. Should Open Oil Reserve;
    30-09 (Le figaro) : Les États-Unis, premier producteur de pétrole grâce au gaz de schiste ;
    25-11 (les échos) : Comment l’Arabie saoudite asphyxie le pétrole de schiste américain ;
    12-12 (les échos) : Pétrole : l’Agence internationale de l’Energie alerte sur l’engorgement des stocks.
    Ne serait-ce pas un bras de fer entre les Etats-Unis et la Russie ? le premier vendant sa réserve pour faire chuter le rouble jusqu’à ce que le second sombre pour le redresser ensuite en l’endettant comme l’Ukraine ?
    Ce scénario est cohérent avec le livre « le grand échiquier » de Zbigniew Brzezinski (Conseiller du président Carter de 1977 à 1981), analysé par Régis Chamagne de l’UPR dans « le contrôle de l’Ukraine est dans le Grand Echiquier », ainsi qu’avec celui de Naomi Klein « la stratégie du choc ».

  • TCHIRO
    TCHIRO     

    L'ours blessé risque d'être bien plus dangereux...Et le pauvre peuple russe pour l'instant ne peut rien contre l'entêtement d'un Poutine ne voulant pas perdre la face. Mais tout a une limite...
    Il faut juste espérer que la révolte de la rue ait lieu avant que Poutine ne jette le pays dans une fuite en avant insensée. Croisons les doigts...
    Les russes ne doivent pas redevenir nos ennemis. Individuellement, ce sont des européens comme nous dans leurs valeurs et leurs croyances.

  • solitaire
    solitaire     

    Oooooooh mince alors,sa c'est dommage.

Votre réponse
Postez un commentaire