En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le patrimoine privé des européens a atteint 56.000 milliards d'euros.
 

Selon un rapport publié mercredi, le patrimoine privé des Européens a atteint la somme record de 56.000 milliards d'euros. Mais seulement 10% des ménages se répartissent plus de la moitié de la richesse.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • panorama8
    panorama8     

    c'est certainement pour cette raison que les Français ne descendent pas dans la rue car ils sont riches

  • Goel
    Goel     

    Le capital excessif de cette petite part de la population est placé. Il sert donc à aider des ebntreprises. Les produits de placements "pour les PME Françaises" me semble une très bonne chose. Il faut faire attention par contre aux fonds de pension qui eux font plus ou moins involontairement de la spéculation.
    Bref : les chiffres bruts, c'est bien, mais cela stigmatise les riches et crée une sensation de défiance. Ma conclusion : faisons des problèmes des opportunités : Acceptons qu'il y ait des "trop riches", mais faisons en sorte que leurs placements soient économiquement plus productifs.

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Ha oui qui ça ?
    Les pauvres et les nouveaux pauvres (classe moyenne) ?
    Ben qui alors ?

  • Numéro 6
    Numéro 6     

    ah ? Ve fé pas. En tout cas moi ve peux pas affeter des dents. Mais fa va, vé de la purée en fachets. Excusez moi de ne pas fourire, j'ai les lèvres gerfées.

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Ce n’est pas l’inégalité qui ralentit la croissance mais la fuite des capitaux. Une thésaurisation excessive peut être assimilée à une fuite de capital. En effet le capital détenu est alors sorti de l’économie réelle et ne participe plus à la création de richesse. Dans une économie vertueuse l’argent circule. Pour que celui-ci circule encore fout-il donner envie à ceux qui le détiennent de le faire circuler en investissant. Aussi notez que toute tentative de spoliation étatique visant à réduire les inégalités aurait comme résultante à court terme un lissage des dites inégalités. Mais à moyen terme un accroissement des inégalités, étant donné que ceux qui avaient les moyens d’investir ne le feront plus et l’argent redistribué aura fui à l’étranger ou sera de nouveau thésaurisé. Mais derrière tout ça reste des questions en rapport aux inégalités. Doit-on continuer à sanctionner négativement ou à détruire tout mérite ? Doit ont privilégié ceux qui ne se sont donnés aucun moyen de s’élever au-dessus des autres de par leur travail et leur prise de risque ?

  • Dumi
    Dumi     

    Analyse simpliste, caricaturée .. et après ? rien que la valeur des patrimoines " immobilier " est sur évaluée.. en partant de ce fait même si on réduisait de moitié cette valeur Est-ce que pour autant ça règlerait les problèmes d' inégalités ?? les gens devraient faire moins d' enfant, penser en priorité a travailler, consommer intelligemment et vivre le plus possible en dessous de ses moyens.. On ne peut pas éternellement accuser les gens aisés et les gens fortunés responsables de toute la pauvreté Européenne !!

Votre réponse
Postez un commentaire