En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le jeune président du conseil italien, Matteo Renzi, veut relancer la croissance par le numérique.
 

L'Italie est décidée à placer sa présidence de l'Union européenne sous le signe du numérique. Matteo Renzi a dévoilé sa feuille de route devant l'industrie internationale du numérique rassemblée lors du Digital Venice.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Franchement lier la dèmocratie au numèrique, alors que c'est un moyen pour surveiller voir 'espionner les citoyens, La cybercrimalité , la fraude financière numèrique, l'espionage industriel, sont loin d'ètre de facteur de progrès dèmocratique mème si cela ne concerne que des citoyens et non des agents travaillant pour des gouvernment. Je pense que tout est bon pour faire la promotion d'un produit qui pourrait ètre utiliser contre les citoyens si la situation èconomique engendrait une rébellion des peuples.. Il y a un risque pour le respect de la liberté des citoyens. Par un simple click votre vie peut ètre boulversée à jamais...

Votre réponse
Postez un commentaire