En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pierre Moscovici a tenu à convaincre de son impartialité
 

Auditionné devant le Parlement européen ce jeudi 2 octobre, le candidat au poste de commissaire aux Affaires économiques et monétaires a affirmé aux eurodéputés son engagement à faire respecter les règles budgétaires. Pour tous les pays.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    "Il n'y a pas de croissance sans réduction des déficits et des dettes. Mais il n'y a pas de stabilité et de désendettement sans croissance"

    Cette profession de foi risque de se retourner contre lui, car de nombreux pays ont diminué sensiblement leurs dépenses, ce qui leur a permis de réduire leur dette et de renouer avec la croissance.

    Comme dirai La Palisse, la meilleure façon de réduire son déficit c'est de réduire ses dépenses, mais ça c'est une autre histoire.

  • clochard
    clochard     

    J'éspère qu'ils ne vont pas se laisser amadouer par ces bonnes paroles,que nous en France,entendons depuis 3 ans!!!!!
    C'est comme au parlement,ils sont agressifs,narquois,impolis avec l'opposition.J'ai vu hier,le macron et les ministres se moquer des autres élus!!!Quelle honte,ils nous montrent ces socialos.

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Moscovici n'a jamais aimé la France (voir ses résultats sur le sol français).
    En prenant des fonctions au sein de l'Europe il va continuer dans cette voie.

  • Grincheux
    Grincheux     

    Moscovici qui porte le triste bilan de 2 ans de la gauche est nommé à de très hautes fonctions .... ça va nous faire aimer l'Europe

Votre réponse
Postez un commentaire