En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président cubain Raul Castro et son homologue français François Hollande
 
Le président cubain Raul Castro et son homologue français François Hollande - Alain Jocard - AFP

À l'occasion de la visite de Raul Castro, l'Élysée a annoncé ce lundi 1er février que la France allait convertir une partie des créances qu'elle détient sur Cuba pour mettre en place un fonds doté de 212 millions d'euros destiné à financer des projets franco-cubains.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • bignol
    bignol     

    rien que de voir le defilé des communistes a l elysée messieurs hue chastang et melenchon tout sourire on peut dire la france avec la corée du nord derniers pays communistes du monde au 21 siecle les ideologies ont de beaux restes

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à bignol)

    C'est vrai que le monde qui tourne sous capitalisme financier est une merveille, on voit dans quelle situation il a mis la planète. A bien réfléchir, lorsque c'était les états qui donnait le la à la finance, cela fonctionnait bien mieux. les pays qui ont encore ce système s'en sortent très bien et le niveau de vie des habitants augmente (Chine, Inde...) Pour les autres, ou la finance spéculative est aux commandes....USA, France...

  • spirou
    spirou     

    Et vlan .....15 milliards qui passe a la trappe ,et cerise sur le gâteau ,la France toujours bonne fille ,sort le tapis rouge et l'argenterie au frérot de Fidel

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à spirou)

    Savez vous combien a couter à la France de reprendre les créances des financiers depuis 2008?
    Le capitalisme industriel fut le moteur de l'économie mondiale. Le capitalisme financier en est son suicide.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •