En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Portugal obtient sans encombre le feu-vert de la troïka au versement de l'avant dernière tranche d'aide au pays.
 

A quelques mois de sa sortie du plan d'aide internationale, le Portugal a obtenu un satisfecit de la troïka qui va lui permettre de toucher 2,5 milliards d'euros de prêts et a relevé sa prévision de croissance.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • c j p
    c j p     

    Novopress.info, site de ré information a lire sans modération.

  • c j p
    c j p     

    Novopress.info, site de ré information a lire sans modération.

  • c j p
    c j p     

    Novopress.info, site de ré information a lire sans modération.

  • c j p
    c j p     

    Novopress.info, site de ré information a lire sans modération.

  • c j p
    c j p     

    Novopress.info, site de ré information a lire sans modération.

  • c j p
    c j p     

    umps même tambouille !!!!

  • c j p
    c j p     

    pipeau et manipulation des chiffres comme la Grèce et l’Espagne, rien de vrais dans l ue c'est tous des escrocs, des pipeauteurs comme flanby.

  • jarillet
    jarillet     

    Il manque la suite de l'article(je ne veux pas croire que c'est volontaire de la part du grand média qu'est bfm!):
    L'opposition de gauche du Portugal a d'ores et déjà prévenu vendredi qu'elle comptait saisir la Cour constitutionnelle si le président portugais décidait de promulguer le budget rectificatif contenant ces mesures contestées.
    Cette annonce des partis de l'opposition semble éloigner un peu plus la possibilité d'obtenir un consensus autour de la rigueur budgétaire, réclamé mercredi par la troïka.
    Les représentants des créanciers, qui ont rencontré les députés, les partenaires sociaux et l'opposition socialiste, ont plaidé en faveur de la poursuite de l'austérité au-delà du programme d'assistance.
    Plusieurs milliers de Portugais étaient descendus jeudi soir dans la rue, afin de protester contre les mesures d'austérité budgétaire mises en oeuvre sous la tutelle de l'Union européenne et du FMI.

Votre réponse
Postez un commentaire