En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls a rappelé que les conditions sur "le plan diplomatique" ne sont pas réunies pour la livraison des Mistral
 

Le Premier ministre a assuré, ce lundi 8 novembre, que la suspension de la vente des navires de guerre Mistral à la Russie, "ne doit pas être constatée à ce stade comme un échec". Il a réaffirmé qu'à l'heure actuelle, les conditions ne sont pas réunies pour leur livraison.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • babou
    babou     

    si si un contrat c est un contrat

  • vestale
    vestale     

    Ce serait marrant si Poutine n'en veut plus !! (enfin, pas marrant du tout en vérité!) Aux yeux du monde la France n'est plus crédible avec les tergiversations de FH et Poutine pourrait trés bien nous faire payer cher le non respect du contrat.

  • Orion
    Orion     

    Donnez nous le montant des pénalités a ce jour ...

  • marie-france
    marie-france     

    Aucune crédibilité......!!
    On peut se brosser pour trouver d'éventuels acheteurs dans le monde entier...La France se noie......et les Mistral avec !!

  • ArthurH
    ArthurH     

    Et surtout quel message envoyé à nos entreprises ! Ne respectez pas vos contrats, et ne livrez pas les marchandises fabriquées. C'est pas comme ça que la France va retrouver la confiance des investisseurs étrangers.

  • Yoannbzh
    Yoannbzh     

    Ah ah ah !!! Ce parti politique est vraiment un poisson d'avril !!!
    Qu'ils travaillent vraiment dans des entreprises et dans les mêmes conditions et ils verront !!!

  • ArthurH
    ArthurH     

    Non, mais au stade suivant, ce sera bien un échec. En laissant le choix à la France entre l'argent ou les navires, les russes montrent bien qu'ils ne cèderont à aucune pression française. Le petit jeu de Hollande et de Valls n'a pas l'air de les toucher.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Nous nous sommes bon pour faire les malins, Et pendant ce temps les US se frottent les mains, un concurrent de moins.....

    cdnrbt
    cdnrbt      (réponse à 1PourAvis)

    Ils sont fort en matière de commerce ces ricains !!!
    Tres fort !!!

  • KADO83
    KADO83     

    on veut bien vendre des armes de guerre mais si c est pour que vous fassiez la guerre avec alors ont vous livre pas... logique ça va attirer du client cette méthode de vente!!!

  • valgego
    valgego     

    Marchandage de marchands de tapis , il suffit que Poutine demande un jour aux séparatistes un cessez le feu ,pour que les vedettes soient livrées , même si la trêve est rompue le lendemain . Le chantage sur le sujet est simplement stupide et aucune des raisons invoquées ne tient debout ; Si les vedettes n'étaient pas livrées ,il faudrait rembourser les acomptes versés . agrémentés d'un dédommagement de 1 milliard ,qui permettrait aux russes d'aller acheter ailleurs avec un bonus de 1 milliard d'armement supplémentaire . Les gesticulations de Hollande ayant fait long feu , il faut essayer tant bien que mal de s'en sortir la tête haute , si Poutine n'en veut plus des vedettes ,pour trouver mieux ailleurs il ne fera aucun geste et le gouvernement pris à son piège fera prendre sa sottise pour de l'intransigeance .

Votre réponse
Postez un commentaire