En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité.

Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Merci de votre compréhension et bonne navigation.

Les Suisses sont appelés aux urnes ce dimanche.
 

Les électeurs suisses se prononcent dimanche sur l’instauration d’un revenu de base versé à chaque citoyen, de sa naissance à sa mort. Opposants et partisans de cette réforme constitutionnelle ont battu la campagne, avançant de solides arguments. Tour d'horizon.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • Bebert10
    Bebert10     

    Le travail est un esclavage. Bien sur qu'ils ont raison. Avant le neolithique et le debut de l'agriculture les hommes ne travaillaient pas. Pendant des centaines de milliers d'annees l'humanite a vecue sans travailler. Jusqu'a ce qu'une bande de petits malins decident de s'accaparer la nature, les terres etc. Ainsi fut creee l'argent et le capitalisme dont on voit aujourd'hui le desastre.... Il n'y a pas besoin de travailler il faut juste vivre! Et bien sur accepter de renoncer a sa bagnole, sa tele, son match de foot etc. et arreter ainsi d'enrichir les plus riche pour retrouver une vraie vie.

  • constantin
    constantin     

    sa pousse les jeune a rien faire

  • BençaAlors
    BençaAlors     

    Il y a aussi une autre question en suspend, ce RBI se substirait-il à la retraite ?
    Si c'est le cas, ce serait une perte de revenu très importante pour ceux qui auraient travaillé toute leur vie pour garantir ce RBI aux autres...

  • phKU
    phKU     

    Selon les mesures déjà très restrictives du BIT, le chômage en Suisse est supérieur à 5%. Le chiffre de 3.5% est bien celui communiqué par les autorités suisses, mais il ne prend en compte que les personnes bénéficiaires des prestations de l’assurance chômage, soit un groupe très restreint de chômeurs. Si l’on ajoute aux chômeurs BIT les 7.2% des personnes enregistrées en sous-emploi, on atteint les 12%-13% de personnes qui n’arrivent pas à trouver un salaire suffisant pour pouvoir en vivre, un pourcentage proche du nombre de personnes qui vivent autour du seuil de pauvreté dans ce pays. La situation de la Suisse n’est donc pas si bonne et explique l’intérêt porté à un nouveau dispositif de protection sociale comme le revenu de base.

  • Survivant
    Survivant     

    Amis suisses, ne devenez pas comme la France !

  • Xary
    Xary     

    Utopie !
    Très étonnant ce vote en Suisse : d'habitude les suisses ont les pieds sur terre.
    Mais voyons les résultats : si ça se trouve, ce référendum fera tout juste 30%

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •