En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les députés Suisses spnt hostiles à la nouvelle Convention.
 

La Chambre basse du Parlement suisse a rejeté, ce mercredi 4 juin, la nouvelle Convention sur les successions. La France pourrait donc dénonce la Convention en vigueur.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Chris741
    Chris741     

    Il ne faut pas oublier que les Suisses qui vivent en France y dépensent une grande majorité de leur argent, de plus une double imposition n'est acceptable par personne

  • felicie
    felicie     

    Dommage, de pourchasser l'immigration suisse, plutôt valorisante comparée à d'autres ! Encore un diktat imbécile qui va se retourner contre l'économie francaise, donc contre les français... Mais doit-on s'en étonner avec la bande de fiscards voraces qui appellent nous gouverner la gabegie et l'apauvrissement que leur politique sectaire et inconsistante engendre ?

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    A force de vouloir ponctionner et confisquer l'argent dans les portefeuilles des autres sur base de la lutte des classes, et pour alimenter un modèle social d'un autre âge qui est un tonneau des danaïdes et une trappe à la lâcheté, tout ceux qui ont de l'argent vont fuir. Nous sommes toujours le pauvre de quelqu'un, les assistés et tous les "faibles" vont finir par se retourner contre les SMICards et les chômeurs pour réclamer leur "dû".

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    L'état Français cherche de l'argent partout mais les Suisses sont comme beaucoup de frontaliers enclins à ne prendre que les avantages de chaque coté de la frontière! Meilleurs salaires d'un coté et vie moins chère de l'autre par exemple. Cela fini toujours par créer des distorsions sur les prix et les charges qui finissent pas générer des retours de bâtons. Il est étonnant que certains s'en étonnent et crient au scandale alors qu'ils mangent, de fait, dans deux écuelles.

Votre réponse
Postez un commentaire