En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La taxation des multinationales visée par Paris, Londres et Berlin

Pierre Moscovici, en compagnie de ses homologues allemands et britaniques, au sommet du G20 qui se tient actuellement à Moscou.
Pierre Moscovici, en compagnie de ses homologues allemands et britaniques, au sommet du G20 qui se tient actuellement à Moscou. - © DR

Les trois pays ont appelé le G20, à s'attaquer aux failles du système fiscal mondial, samedi 16 février. La Russie y serait également favorable.

Sur le même sujet :

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • Max Tusalem,

    Bon , alors si j'ai bien compris, le G20 va attaquer le Liechtenstein, les Bahamas et Monaco, pas les Suisses, y sont neutres et faut qu'y reste un endroit ou se planquer si ça tourne mal.
    Allez, tous ensemble, tous ensemble ! On est les plus forts , on les aura !

  • Raymond,

    La suisse a été invitée par la Russie au G 20. Ce qui peut paraître normal compte tenu de ses bons résultats financiers. La Suisse a accepté l'idée de cette coopération internationale, mais a demandé en contre partie que certaines grandes nations arrêtent toutes subventions a leurs grandes entreprises, et là cela dérange beaucoup. Au moins jusqu'à la fin de l'année, cette petite Suisse ,invitée par la présidence de la Russie, et que l'on essaye par tous les moyens de mettre à genoux, risquerait bien d'être le grain de sable dans cette organisation" mafieuse" qu'est le G 20. Pour preuve des Etats-Unis qui s'opposerait à toutes aides du FMI pour l'Argentine.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •