En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Thierry Breton était l'invité de BFM Business ce lundi 2 janvier
 

L'ancien ministre de l'Economie et PDG d'Atos, invité ce lundi 2 février sur BFM Business, juge que la troïka a été beaucoup trop violente et dure avec la Grèce, l'Europe lui ayant laissé "faire le sale boulot". 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Dap
    Dap     

    Les Français sont contre un allègement de la dette grecque (et encore ca reste à voir...) parce qu'on leur répète que ca va leur coûter 600€ par personne, mais qui leur explique que les génies qui ont décidé de lui prêter 300 milliards d'argent public exigent que la Grèce rembourse en dégagent 4.5% d'excédent primaire pendant 20 ans, ce qu'aucun pays, même riche, même gavé de pétrole, n'a jamais réussi à faire dans toute l'histoire de l'humanité? Dans cette histoire, il y a un emprunteur irresponsable, mais aussi un paquet de prêteurs irresponsables!

Votre réponse
Postez un commentaire