En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Banque centrale ukrainienne, à Kiev.
 

Kiev menace la Russie de recourir au Tribunal arbitral international contre les augmentations du prix de son gaz, a annoncé ce samedi 5 avril le ministre ukrainien de l'Energie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Le libre échange est la règle de base de l'Union Européenne, vive le libre échange même en Ukraine.

  • Gargantua
    Gargantua     

    Et on parle pas du démantèlement de Tchernobyl que l'Europe aura en charge si l'Ukraine intègre l'UE....L'UE sombre doucement mais surement....

  • vartchoun
    vartchoun     

    bravo l'Ukraine! Maintenant l'Europe va pouvoir revendre le gaz qui vient de Russie à l'Ukraine. "revendre" à quel prix? Le président Atseniouk autoproclamé va encore exiger d'avoir un tarif aussi intéressant qu'il y a un an( avant avril 2013). Ainsi l'Ukraine aura deux ardoises: une pour la Russie et une pour l'Europe. En plus l'Ukraine ne pourra plus détourner un "peu" de gaz qui était destiné à l'Europe. L'Ukraine risque de coûter très chère à l'Europe, et beaucoup plus chère que la Crimée à la Russie. Monsieur Atséniouk aurait pu s' autoproclamé président en Crimée et demandé à rattaché la Crimée à L'Europe et l'Ukraine à la Russie. Cela aurait été mieux financièrement pour nous.

Votre réponse
Postez un commentaire