En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les multinationales néerlandaises s'inquiètent du succès grandissant des partis d'extrême-droite comme celui du député anti-islam Geert Wilders.
 

De grandes entreprises néerlandaises telles qu'Unilever, Philips et Shell veulent, à un mois des élections législatives aux Pays-Bas, lutter contre le populisme et le négativisme.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire