En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls a livré sa conception du couple franco-allemand devant le patronat d'outre-Rhin.
 

S'exprimant devant le patronat allemand, ce mardi 23 septembre, le Premier ministre a déclaré que la participation de Berlin était nécessaire à l'Europe pour relancer la croissance. Manuel Valls précise qu'il ne compte pas demander à l'Allemagne de résoudre les problèmes de la France.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • cdnrbt
    cdnrbt     

    La fourmi répond "Nous n'avons pas besoin de la cigale"

  • alexterieur
    alexterieur     

    Oui il faut investir, mais sans emprunter et sans utiliser les rentres budgétaires brutes

    Ce qui est certain c'est qu'il faut arrêter d'investir dans des ministères comme la justice où il suffit d'une réorganisation, l'intérieur où il suffit de rapatrier un certain nombre de magistrats éparpillés un peu partout, l' éducation nationale dont le budget est surévalué, nos gouvernants savent tout ça, mais pour contenter le max d'électeurs, on continue à privilégier des ministères non prioritaires surtout dans le contexte actuel

    Même réunis les deux pays, ne pourront pas soutenir les 26 autres états dont les dynamiques nationales sont en berne à un niveau bien alarmant

  • rascal
    rascal     

    Alors raison pour ne plus les insulter.....et tout faire pour tenir parole quand on promet , première des politesses.
    On dit ce qu'on fait et on fait ce qu'on dit !!

  • GOGGOS
    GOGGOS     

    Est ce que l'Allemagne a besoin de nous ?
    Maintenant qu'il y a la croatie, l'Espagne.... pour les vacances et le soleil, ce n'est pas certain.
    Le leur demander.

Votre réponse
Postez un commentaire