En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les dirigeants européens vont se mettre d'accord pour prendre en compte les réformes structurelles dans l'évaluation de la discipline budgétaire.
 

Le projet de conclusions du sommet européen, qui s'achèvera vendredi 27 juin, prévoit la possibilité d'utiliser toute la souplesse autorisée par le pacte de stabilité afin de soutenir la croissance. Une victoire apparente pour Matteo Renzi et François Hollande, qui avaient fait pression en ce sens.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Petit Compere
    Petit Compere     

    Avec environ 1100 Mds € de ponction sur les entreprises et les ménages, l'état n'arrive pas à gérer un pays de 65 Millions d’habitants.Il est vrai qu'une partie de ses gains est neutralisée par le remboursement de la dette. On va encore augmenter la dette pour avoir encore moins de marge de manœuvre . Peut être que dans 2 ans un candidat nous expliquera que pour résoudre le problème, il suffit d'augmenter les impôts des plus riches, ce qui entrainera une baisse de la croissance que l'on compensera par de la dette.

  • GILOU
    GILOU     

    L'UE s'aligne sur les mauvais élèves de la classe: ce continent est sans espoir. A fuir.

Votre réponse
Postez un commentaire