En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Entre les panneaux solaires chinois et les faillites bancaires, un point commun: l'Allemagne est de plus en plus mécontente de Bruxelles.
 

La Commission européenne a décidé de taxer les panneaux solaires chinois, mardi 4 juin. La décision fait grincer des dents en Allemagne, où la Chine est un partenaire important. Ce n’est pas le seul point de désaccord entre Berlin et Bruxelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire