En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le taux de marge des entreprises va nettement se dressé, début 2015, selon l'Insee
 

La dernière note de conjoncture de l'Insee, publiée ce jeudi 2 avril, table sur deux trimestres de croissance relativement élevée. Les marges des entreprises sous l'effet du CICE et du pacte de responsabilité, connaîtraient un rebond spectaculaire, pour revenir à leur niveau de 2011.

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • olivier5clisson
    olivier5clisson     

    donc... dans la course mondiale on part... en retard d'une révolution économique, avec les pied entravés par les boulets réglementaires socialistes et les mains attachées dans le dos par les Ecologistes

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Dans une économie de marché ouverte, on peut comparer ses historiques pour se faire plaisir.

    Le vrai baromètre de la performance reste la comparaison avec ses principaux concurrents, et là on a plutôt envie de pleurer puisqu'on observe un écart situé entre 5 et 10%. Certains appelleront ça du dumping, d'autres un manque de compétitivité, question d'idéologie !!! Mais là on parle d'économie !!

    Ca va mieux mais c'est moins pire car on est encore très loin de nos principaux concurrents qui sont mieux armés que nous dans une compétition coût.

    Ca ira vraiment mieux en France lorsque les niveaux de marge des entreprises françaises auront rejoint ceux de leurs concurrentes étrangères.

  • gouik
    gouik     

    Le poisson c'était il y a deux jours, et celui ci est pourri.

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    manipulation comptable
    cette hausse est la conséquences des cadeaux du gouvernement et ce traduit par une hausse de la précarité salariale
    elle sera éphémère un précaire sa consomme pas

Votre réponse
Postez un commentaire