En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les grands groupes français reviennent dans l'Hexagone (image d'illustration)
 

Selon le baromètre des grandes entreprises françaises établi par Eurogroup Consulting avec l'Observatoire BFM Business, les grands groupes tricolores font part d'un optimisme retrouvé concernant leurs perspectives d'activité et d'investissement dans l'Hexagone.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    commentaire article juge trévidic sur page actualités:
    C'est aussi la mode chez les jeunes et les moins jeunes, surtout "boboisant", de porter la barbe fournie et teintée en noir, de plus en plus de journaleux apparaissent avec la barbe "djadiste" à la télé!!!!!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    La caste

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à MANENTIAL )

    Ah oui le mot "caste", on risquait de l'oublier!!!!!! tu en connais un autre ?

  • lacontesse
    lacontesse     

    Une chose est sure. La défaite du FN aux régionales rend la situation plus stable et le vision s'éclaircit. Il reste que ce pays est difficile à réformer. Les français veulent tous des réformes mais pour les autres.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à lacontesse)

    Les réformes sont effectivement difficiles à faire en France car nos dirigeants, quelqu(ils soient de gauche ou de droite manquent de courage et d'autorité. Ils se préoccupent beaucoup plus de leur élection ou réélection que du bien du pays!

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à beaudolo)

    C'est vrai. Mais il nous faut sortir de cet esprit partisan ridicule. Les partis politiques dés lors qu'ils refusent la discussion et se contentent de dénigrer l'autre sont des freins à l'évolution.
    Mais lorsqu'un ministre tente quelque chose, c'est une fronde. Il y a des choses très importantes à faire.
    Tout d'abord, il faut cesser de croire que le monde se pliera à nous. Dans une économie mondialisée, c'est la mort assurée sauf à vivre en autarcie comme la Corée du nord. Il nous faut réorienter nos productions vers des choses à forte valeur ajoutée et novatrices telles que les EnR.
    Il nous faut tenir nos comptes de dépenses. Au premier chef, les pensions. Celles-ci doivent-être plafonnées à 2000€ brut mensuel (pour les nouvelles) pour celles déjà en place, une baisse progressive.
    Il nous faut choisir dans les dépenses de santé. Le techniques modernes sont très onéreuses. Faut il continuer dans cette voie?
    Il faut revoir le salariat et la répartition du travail. Je suis pour un revenu individuel de subsistance pour chacun(e) avec suppression de toutes les allocations et une baisse du temps de travail moyen annualisé, tenant compte de la saisonnalité des postes et de la demande. Suppression de la majoration des heures sup sauf pour le dimanche.
    Enfin, il faut expliquer aux français comment tourne une économie et les choix possibles. Peu d'état et peu de taxes mais tout est payant et cher ou son contraire...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Au fur et à mesure que l'on s'approche de 2017 les choses s'améliorent en France, enfin ce sont des prévisions d'amélioration!

Votre réponse
Postez un commentaire