En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les nouvelles prévisions de croissance 2013 et 2014 de l’Observatoire BFM Business

Mis à jour le
Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici maintient son objectif de déficit public de moins de 3% du PIB
 

Selon les dernières prévisions de l'Observatoire BFM Business, le PIB de la France se contractera de 0,5% en 2013 et stagnerait en 2014. Loin des prévisions gouvernementales.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • rolandus
    rolandus     

    Selon vos prévisions, le PIB se contractera de 0.5 % en 2013. Loin des prévisions gouvernementales. Mon avis, ce sont les "Nostalgiques" de la précédente gouvernance qui impulsent vos prévisions. Honte à vous.......
    Suivez plutôt les estimations de la Banque de France, et vous serez surement plus proche de la réalité. Mais le drame, c'est que vous allez à contre courant de vos mentors.....c'est minable et scandaleux. Pourtant l'objectivité devrait être la règle principale d'un journaliste/éditorialiste.

  • Fred Blanc
    Fred Blanc     

    Pour cela il vous suffit de vous rendre sur http://bit.ly/heuressup
    D'avance merci.

  • Fred Blanc
    Fred Blanc     

    Une mesure rapide pour redonner du pouvoir d'achat à 40% des actifs de France donc d'une bonne partie des familles françaises (de la classe ouvrière à la classe moyenne) serait de rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires. Cela provoquerait 3 effets immédiatement et un effet dans le temps :
    - gain de pouvoir d'achat immédiat pour les 9 millions de français concernés (de 50€ à + de 150€ NET par mois sur le salaire)
    - les entreprises auraient également un peu plus d'oxygène financier, essentiel en ce moment, en payant moins de taxe
    - les entreprises avec ce regain de flexibilité pourraient à nouveau espérer en l'avenir et répondre favorablement à des commandes laissées de côtés depuis septembre dernier (date d'entrée en vigueur de la refiscalisation)
    - enfin, un effet dans le temps, serait l’allègement des impôts. En effet, il faut savoir qu'à cause de cette refiscalisation, un employé au SMIC effectuant 4H supplémentaires, bénéficiait avant cette mesure de 33€ de crédit d'impôt et sera dorénavant redevable de 255€ d'impôt à payer.

    C'est pourquoi je vous propose de signer la pétition contre la refiscalisation des heures supplémentaires, déjà signée par plus de 4000 personnes dont 40 parlementaires.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    C'est qui l'Observatoire BFM Business ? Une ONG ? Non, je déc... Mais après tout, pourquoi pas une baisse des recettes ? Dans les budgets "presque" votés en équilibre, elle entraînerait par effet mécanique une baisse des dépenses... Tout en redonnant un peu d'air aux ponctionnés...

  • enkorplus
    enkorplus     

    Combien de temps encore ces politicards de pacotille vont-ils continuer à nous prendre pour des navets? Moscovici: viré pour incompétence notoire. C'est plus important pour la France que la fraude de cahuzac.
    Le PS dans son ensemble, le pingouin en tête: virés pour incompétence notoire. Il fallait continuer à diminuer le coût de l'état et augmenter la TVA. Il sont fait le contraire: VIRES
    Retournons aux urnes!

  • valgego
    valgego     

    Berné par son ministre Cahuzac , contraint et forcé à toutes les reculades de prévisions depuis son arrivée , contredit par tous les prévisionnistes sérieux ,monsieur Moscovici attend désespérément ,un jour où l'autre un signe perceptible probant d'efficacité de la méthode Coué ,plus le temps passe ,plus il a de chances,...........au fond du trou , l'espérance est plus grande de pouvoir remonter ,mais le danger plus grand de devoir y rester .Chaque erreur de calcul,ce sont des milliards à chercher de plus dans les fouilles du contribuable , la gamelle de l'assistanat et le service public .

  • Hollande007
    Hollande007     

    Excellente analyse

Votre réponse
Postez un commentaire