En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alstom: L’Airbus de l’énergie n’est pas prêt de sortir des hangars

Mis à jour le

L’argument de l’Airbus de l’énergie n’est qu’un hochet politique qui ne résistera pas à la logique industrielle

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • le furet
    le furet     

    Pour faire AIRBUS avec SIEMENS .. il fallut faire le CONCORDE avec les ANGLAIS . Puis le TRANSAL avec les ALLEMANDS ... Plus de 40 ans d'effort avant d'arriver à AIRBUS INDUSTRIE .... Donc faire un mariage en 3 jours avec SIEMENS est impossible .
    Depuis le départ du GÉNÉRALE DE GAULLE en 1968 , il ni à plus de pilote dans l'avion France , Que des cervelles vides de l' ENA .. des pantouflards pensant à leurs pommes avant le Pays
    Le pays est brader , liquider , nous usines sacrifiées .
    Nous sommes les champions du monde avec nos charges , nos chômeurs , nos 35 heures
    Nous ne sommes plus une grande puissance , mais un pays du tiers monde d'assistés
    Et nos hommes politiques de la gauche ont plomber ALSTOM ,en voulant liquider les centrales nucléaires . Quand ont voies ce qu'est devenu l'énergie solaire qui est dominer par la Chine .
    ALSTOM est mort comme toutes les industries qui ont liquidées depuis 1968
    Il nous reste notre Beaujolais et le Roquefort ... pour combien de temps ..???????

  • HERRIN
    HERRIN     

    Dans ce dossier , il est démontré que le capitalisme français n'est pas capable d'assurer les investissements nécessaires au développement des entreprises.

  • pierre75
    pierre75     

    L'etat devrait prendre une part minoritaire et basculer une partie des investissement sd'avenir stratégiques vers une prise minoritaire symbolique pour au moins avoir son mot à dire dans la direction de ce fleuron et ne pas etre totalement dépossédé
    On peut vendre des participations qu'on a dans Safran , Thalès aussi

Votre réponse
Postez un commentaire