En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Attention aux faux sacs biodégradables!

Mis à jour le

Dans la rubrique on sait bien mais on ne change rien, voici l' oxo ou la biodégradabilité mensongère...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Henri Auguste
    Henri Auguste     

    Bonjour,

    Nous avons rédigé différents articles sur notre blog sur la problématique des sacs biodégradables et compostables versus les sacs oxo (bio) dégradables qui se développent en Afrique.
    Nous venons de republier un texte à un candide au pays du plastique au Togo, client d'un fabricant d'adjuvants aux plastiques traditionnels.
    Il faut savoir que la pollution par les plastiques est un problème bien plus important en Afrique qu'en Europe, en raison de l'absence d'une gestion rationnelle et régulière des déchets.
    En Afrique, le passage des sacs plastiques aux sacs biodégradables et compostables (sans passer par la case oxo (bio) dégradable) est donc une nécessité absolue.
    La première étape se met en place dans la majeure partie des pays : celle de l'interdiction pure et simple des sacs plastiques en PE.
    Et les fabricants d'adjuvants Oxo sont bien entendu à l'affut pour proposer leur procédé miraculeux.
    http://h2ogabon.blogspot.fr/2013/06/droit-de-reponse-monsieur-donald-sodji.html

    h2ogabon@yahoo.fr
    www.h2ogabon.blogspot.com

  • jthibautd
    jthibautd     

    Encore une fois et c’est bien dommage, que n’importe qui se permet de poster n’importe quoi sans que ces informations soient vérifiées. La technologie oxo est une technologie qui permet aux plastiques additivés d’être biodégradables.
    Oxobiodégradation : dégradation identifiée combinant des phénomènes oxydatifs et l’action de microorganismes, ces phénomènes étant simultanés ou successifs
    Définition du CEN/TR 15351
    Cette technologie fait l’objet de beaucoup d’études, par des laboratoires de renommée internationale. Elle a été validées par des organismes officiels tel que le CEN ou L’AFNOR. Beaucoup de
    L’introduction dans le polyéthylène d’un sel de métal va le rendre oxydable, hydrophile. Un produit oxo-biodégradable a l’inverse d’un produit hydro biodégradable (amidon) combine 2 modes de dégradation .En présence d’oxygène sous l’effet de la chaleur, et des UV, dans l’environnement, il perd sa résistance mécanique, se fragmente, disparaît visuellement puis se biodégrade.
    Ce phénomène résulte de la rupture des liaisons carbone et de la baisse du poids moléculaire de la matière.
    La matière oxydée ayant atteint une masse moléculaire inférieure à 20000 daltons, en présence de micro-organismes est alors convertie en CO2, H2O et en biomasse selon un processus de biodégradation identique à celui des matières naturelles (feuilles, pailles...) mais néanmoins plus lent que celui des mélanges à base végétale (parts égales polyester et amidon) ce qui en minimisant l’émission des gaz à effets de serre apporte une meilleure séquestration du CO2 dans le sol.

    La toxicité des polyéthylènes additivés en sols a été testée selon les normes européennes en vigueur pour la EN13432 c’est à dire OECD 208,203,202.
    Plusieurs normes et protocoles existent ceux-ci permettent de vérifier et tester que les plastiques contenant la technologie oxo sont bien biodégradables en fin de vie.
    Normes : ASTM 6954 04, BSI 8472, UAE.S5009/2009, AFNOR AC T 51-808
    Certifications :
    Les critères d’écotoxicité des additifs sont conformes à la norme EN 13432 **/OECD 208 et ASTM 6954-4 (tiers3)
    -Qualité alimentaire des films conformes à la directive 2002/72/ EC et amendements 2004/1/CE 2004/19/CE 2005/19/CE et 2007/79/CE
    -Conformes à la directive REACH
    -Conformité des films et emballages à la directive 94/62/CE annexe II paragraphe 3a)b)d)
    -Les films et emballages oxo biodégradables sont dégradables (ASTM 6954-4 tiers 1), recyclables incinérables, et deviennent biodégradables. (ASTM 6954-4 tiers 2) *
    -Absence totale de métaux lourds et de substances dangereuses
    -Tests de biodégradabilité .Rapport Pyxis 2005 ,APPLUS 2009
    Ce test montre que les micro-organismes, les bactéries présentes dans le sol colonisent la surface du film, s'en nourrissent et le détruise pour aboutir à une bio assimilation.
    -Tests d'écotoxicité Rapport OWS (Gent Belqique 2005 selon la norme EN 13432).
    Ce test montre que les particules qui se dégradent dans le sol sont sans effets toxiques sur l la flore .Ce test est conforme à la norme Européenne pour la détermination de l’écotoxicité et la phytotoxicité des produits biodégradables destinés au compostage et à l’enfouissement dans le sol ( oecd 208 EN 13432. )
    -Certifications de contact alimentaire Rapport RAPRA. 2005 Directive européenne EC 2002/72/ certification FDA,CE,SGS,CFIA(Canada) .Cette certification indique qu’il n’y a aucun composant toxique dans la composition des additifs et qu’ils peuvent être utilisés dans les emballages au contact des denrées alimentaires.

Votre réponse
Postez un commentaire