En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Oui, voilà. Désolé mais ça met en colère. Parce qu’on est au comble d’un processus totalement absurde qui va ramener des dizaines de milliers de personnes vers le chômage

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

104 opinions
  • fabiencaporal
    fabiencaporal     

    Mouvement des poussins, pas aussi spontané que ça.

    https://www.facebook.com/fabien.caporal.3?ref=tn_tnmn

    Coup de gueule d'un auto-entrepreneur contre Défensepoussins qui ne peut hélas apparaître sur leur page facebook pour cause de censure immédiate:

    AVONS-NOUS ÉTÉ MANIPULÉ ?

    C'est vraiment la question que je me pose ce matin, avec comme une sale gueule de bois et un goût désagréable dans la bouche.

    Auto-entrepreneur moi-même, conscient du danger qui pèse depuis plusieurs semaines sur ce régime, j'ai fait ce que près de 95000 personnes ont déjà fait depuis la mi-mai : signer la pétition des poussins.
    Mouvement spontané, apolitique, indépendant de toute instances représentatives et organisations ou fédérations. Bref un mouvement citoyen dans lequel je pouvais me reconnaître sans faire le jeu de tel ou tel mouvement politique ou organisation syndicale.

    Du moins le croyais-je, comme près des 100000 personnes pleines de bonne volonté qui souhaitaient se défendre contre une loi inacceptable en adhérant à cette pétition en ligne.

    Seulement voilà, la mariée était peut-être trop belle et trop immaculée, représentée en cela par un jeune garçon de 19 ans sympathique et qui endossait spontanément l'habit de sauveur du million d'auto-entrepreneurs français.

    Car lorsqu'on utilise les réseaux sociaux de type Facebook et compagnie, il vaut mieux s'assurer de faire le ménage dans sa propre basse-cour ou jouer dans le cas contraire et dés le commencement, la parfaite transparence sur ses réelles intentions.

    Car Adrien Sergent n'en est pas à son coût d'essai en matière de pétition et de besoin impérieux d'accéder aux devants de la scène médiatique. Voir SAVON DE MARSEILLE sur sa page facebook. Mais ça encore, on ne peut lui en vouloir, c'est peut être légitime à 19 ans de vouloir faire le buzz surtout lorsqu'on à un produit à vendre et une entreprise à faire tourner. Un bon coup de pub au passage ne peut faire que du bien aux affaires.

    Mais là ou l'affaire devient cocasse, du moins beaucoup plus opaque, c'est lorsqu'on s'aperçoit qu'il connaît Didier Barbet, vice-président de la Fédération des auto entrepreneurs (FEDae) depuis 2011 sur ça page Facebook et qu'il est le créateur de la page Facebook FEDae 13, page officielle de la Fédération des auto-entrepreneurs des Bouches du Rhône. Défencepoussins mouvement indépendant de toutes fédérations nous dit-on ? C'est une plaisanterie, j'espère.

    Dans quoi 90000 signataires de bonne foie on-t-ils mis exactement les pieds ?
    C'est exactement la question que je me pose aujourd'hui en pensant aux miens (de pieds).

    La FEDae a-t-elle voulu créer le buzz et servir ses intérêts de manière indirect et sous couvert d'un élan citoyen spontané beaucoup plus fédérateur auprès du grand public ?

    Est-ce un coup marketing et médiatique pour faire entendre indirectement sa voix et celle de ses 65000 adhérents auprès de la masse ?

    La FEDae a-t-elle récupéré après coup le mouvement ou était-il élaboré en l'état depuis le début avec comme intermédiaire Adrien Sergent qui fait parti de la dite Fédération ?

    Pourquoi n'a-t-elle pas lancé directement et officiellement le mouvement des poussins si tel est le cas ?

    Voilà bien des interrogations sur lesquelles Adrien Sergent et la FEDAE doivent s'expliquer aujourd'hui.
    Il est a noté, qu'au début du mouvement, plusieurs personnes avaient déjà soulevé ses mêmes interrogations sur la page officielle de Défensepoussins et que leurs messages avaient été soigneusement retirés.

    C'est pourquoi celui-ci sera relayé auprès de différents supports et intervenants par la page Facebook ci-jointe.

    Quant au fait d'aller crier au complot et à une manipulation des adversaires au mouvement des poussins, sachez que j'en suis un poussin, que j'ai signé la pétition comme vous tous, que je me bats jour après jour à mon niveau, mais qu'il n'est pas question pour moi d'être maniplumé par qui que ce soit.

    Je me garde à cet effet, la possibilité d'engager des poursuites si tromperie il y a eu au sujet de cette pétition.

    Je pense que le sujet est bien trop grave, bien trop important et engage bien trop de personnes pour ne pas être totalement transparent et dénué de toute ambition personnelle ou corporative.

    Cordialement à tous les poussins.

  • bliss71
    bliss71     

    Ce que vous oubliez dans l'histoire, Messieurs qui êtes contre l'autoentreprenariat, c'est que cette réforme ne concerne pas QUE les artisans et autres personnes du bâtiment. Une bonne partie des autoentrepreneurs n'a juste pas d'autre choix que d'adopter ce statut, car auparavant ils ne rentraient dans aucune case. Je suis tatoueur professionnel depuis 10 ans, j'ai dû attendre la création de ce statut pour avoir le droit d’exister administrativement parlant. Avant, bossant seul, je n'avais droit à aucun statut puisque ni le libéral paramédical, ni l'artisanat, ni les artistes ne voulaient de moi. Seuls mes collègues salariés avaient le droit d’exister, mais sous un autre nom de profession. C'est sans parler des autres personnes qui occupent des métiers "non conventionnels" mais qui ont aussi le droit d'exister, même s'ils ne rentrent pas facilement dans des cases. Une fois ce statut supprimé, nous retournerons à notre travail au Noir, puisque notre CA n'est pas suffisant pour absorber les frais fixes d'une SARL ou autre, et que nous avons des vœux simples et réalisables grâce à notre statut: travailler seuls, et ne pas créer de multinationale. Vivre correctement, être reconnus (dans le sens "exister" administrativement parlant), ne pas demander d'aides sociales. Tel est mon choix et , je pense, celui de beaucoup d’autres autoentrepreneurs. N'oubliez pas que l'auto entreprenariat englobe des dizaines de professions, et que pour quelques unes qui vous mettent soi-disant des bâtons dans les roues vous mettrez au feu toutes les autres....

  • ssoumier
    ssoumier     

    parce que 1/ce chiffre de logement vacant est une illusion statistique (basé sur les taxes d'habitation au 1er janvier, il ne dit rien des mouvements dans l'année 2/les logements sont vacants parce qu'ils ne sont pas là où les gens doivent habiter pour vivre. Ce qui est ballot vous en conviendrez. Cordialement

  • Yagou Gou
    Yagou Gou     

    @Teddy, d'où tenez v ous ce chiffre de 500 000 logements manquants et par an de surcroit

    Je cite une étude de l'INSEE :"En analysant ce tableau de l’INSEE, daté de novembre 2011, on constate qu’il y a en France 33 000 000 de logements dont 3 166 000 résidence secondaire et surtout 2400000 logements vacants.

    Ce chiffre des logements vacants est stable depuis le début des années 2000, pourtant les prix ont considérablement augmenté depuis.

    Si le manque de logement devait expliquer la hausse des prix, on aurait du constater une corrélation entre le taux de logements vacants et la hausse des prix.

    Au contraire, le nombre de logements vacants à augmenté de 400 000 entre 2000 et 2011 : Étonnant dans un marché de pénurie de logement NON ? Comment expliquer qu’il manque 800 000 logements en France alors que le nombre de logement vacant augmente de 400 000"

    http://www.leblogpatrimoine.com/immobilier/non-il-ne-manque-pas-800-000-logements-en-france.html

  • Yagou Gou
    Yagou Gou     

    Un gouvernement de gauche ??? Si vous êtes réellement de gauche Mr Hollande et autres, donner un vrai statut à ce régime. En autre pourquoi pas intégrer une cotisation chômage qui ouvrirait des droits à l'autoentrepreneur qui ne s'en sort pas. Aujourd'hui l'autoentrepreneur n'a pas le droit au chômage. Quans on sait de 90 % d'entre eux ne dégagent pas un SMIC mensuel...

  • sesu33
    sesu33     

    Emission des Experts du vendredi 31 mai
    Suite au mail adressé à Nicolas Doze par un artisan, Jean-Pierre 63 ans, chaudronnier en mécanique générale et « exaspéré» par ces auto-entrepreneurs qui ne déclarent aucun bénéfice, ne paient aucune charge et impôt et qui viennent lui prendre son travail ……

    Réaction de Jean-Pierre PETIT, Président des Cahiers Verts de l’Economie: « Faut-il rapprocher le statut des auto-entrepreneurs de celui des PME actuelles ou faut-il rapprocher le statut des PME de celui des auto-entrepreneurs ? »

    Réaction de Mathilde LEMOINE : « Avec ce statut il est possible en France de faire des choses sans être bloqué par une réglementation excessive, donc c’est le côté possible de faire autrement. Alors après je suis d’accord pour dire qu’il faut faire attention puisque l’on est collectivement d’accord pour financer un modèle social, et là on voit bien lors des sondages ou mêmes des élections que les Français sont très attachés à leur modèle social et le modèle social a un coût. Donc il faut savoir aussi quel modèle social souhaite-t-on et comment on le finance. Et là-dessus je pense qu’il y a une ambivalence totale de l’ensemble des Français qui veulent un modèle social sans le payer…. »
    http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/les-experts/nicolas-doze-experts-31-mai-1-2-128682/

  • sesu33
    sesu33     

    Emission des Experts du vendredi 31 mai
    Suite au mail adressé à Nicolas Doze par un artisan, Jean-Pierre 63 ans, chaudronnier en mécanique générale et « exaspéré» par ces auto-entrepreneurs qui ne déclarent aucun bénéfice, ne paient aucune charge et impôt et qui viennent lui prendre son travail ……

    Réaction de Jean-Pierre PETIT, Président des Cahiers Verts de l’Economie: « Faut-il rapprocher le statut des auto-entrepreneurs de celui des PME actuelles ou faut-il rapprocher le statut des PME de celui des auto-entrepreneurs ? »

    Réaction de Mathilde LEMOINE : « Avec ce statut il est possible en France de faire des choses sans être bloqué par une réglementation excessive, donc c’est le côté possible de faire autrement. Alors après je suis d’accord pour dire qu’il faut faire attention puisque l’on est collectivement d’accord pour financer un modèle social, et là on voit bien lors des sondages ou mêmes des élections que les Français sont très attachés à leur modèle social et le modèle social a un coût. Donc il faut savoir aussi quel modèle social souhaite-t-on et comment on le finance. Et là-dessus je pense qu’il y a une ambivalence totale de l’ensemble des Français qui veulent un modèle social sans le payer…. »
    http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/les-experts/nicolas-doze-experts-31-mai-1-2-128682/

  • Jean Marie LECLERE
    Jean Marie LECLERE     

    Bonjour,
    Photographe indépendant et professionnel depuis 8 ans (après reconversion), j'étais en EURL pendant 7 ans. J'ai dissout ma société pour des raisons de déséquilibre entre charges sociales et un C.A. en décroissance. Auto Entrepreneur depuis 1 an, je trouve que cette formule est beaucoup plus souple et réelle : concordance et cohérence entre les charges payables au réel et proportionnellement à mon C.A. Cela donne beaucoup de souplesse pour ne se concentrer que sur son coeur de métier et ...la prospection qu'il ne faut jamais relâcher.
    Donc je suis assez remonté contre ce projet de remaniement du statut des auto-entrepreneur. Car je déclare, je paie mes impôts et mes charges sociales. (rappel : je n'ai pas de revenu par ailleurs,..mon objectif n'est pas de faire des prestations au rabais...comme j'en vois souvent...des AE...mais "doubles actifs" ! ).

    Autre point important il me semble plus judicieux de rapprocher le statut des artisans de celui des AE. Je pense qu'ils sauraient apprécier de payer les charges sociales de façon plus proportionnelles à leur activité (Paiement des charges à la source par exemple... à l'image de la TVA).
    Cela m'étonne qu'ils ne profitent pas de cette occasion pour faire ce rapprochement.
    Il est clair que si mon activité vient à dépasser le seuil de C.A., je serai obligé de changer de statut.
    Il n'y a pas besoin de voir un réaménagement.
    Jean-Marie

  • LP67000
    LP67000     

    A votre écoute Monsieur Soumier pour vous informer sur la création d'entreprise et l'AE.

    Merci encore de vos interventions et longue vie à BFM TV!

  • LP67000
    LP67000     

    Savez vous d'où vient cette rancoeur des artisans et qu'il est faut de dire que les prélèvements sont plus faible pour les AE?
    Et bien il était possible (par erreur) entre 2009 et mi 2010 de s'immatriculer en AE sur des métiers reglementés! Après rectification ce n'est plus possible car AE ou SARL la reglementation est la même pour tous. Enfin coté prélevements, 46% de cotisations pour un artisan lamba et 24,6% pour un artisan en AE paraissent différents? ben oui sauf que les 46% sont sur le net dans la poche et que pour l'AE c'est 24,6% sur le CA considérant que 50% du CA représente le net....Oui vous ne revez pas un AE paie plus de cotisations soit plus de 49% !!!!! triste France...

Lire la suite des opinions (104)

Votre réponse
Postez un commentaire