En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Carlos Ghosn a remis en perspective, ce week-end, l'ensemble du cheminement qui rend évidente la voiture électrique. Une équation mathématique.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ssoumier
    ssoumier     

    c'est étonnant comme les commentaires les plus ineptes sont systématiquement insultants. Enfin, étonnant, non finalement, un peu comme les chiens de ferme, quand on ne sait pas vraiment quoi dire, autant le dire fort. Cordialement

  • pat352
    pat352     

    "ne permettent de fabriquer que 3 Millions de véhicules électriques maximum"
    Aussi crédible que les affirmations depuis 1900 qui prédisent tout les cinq ans la fin de tel ressource "pour dans dix ans". Et "selon vos propre calcul" c'est hilarant de prétention fatale, "Abracadabra" ! Soit l’électrique est une avancée majeur qui apporte du bénéfice aux humains et il sera adopté très rapidement et naturellement, soit il faut le forcer à coup "d'argent gratuit des autres" et ça veut dire que ce n'est PAS un bénéfice mais une perte sèche pour tout le monde.

  • Sylvain Baron
    Sylvain Baron     

    Il y'a en vérité plus d'un milliard de véhicules dans le monde. Et petit détail auquel vous ne réfléchissez pas avec vos analyses à courte vue :

    Les terres rares disponibles (et notamment le Lithium) ne permettent de fabriquer que 3 Millions de véhicules électriques maximum, et cela en concédant que d'une part, il faudra trouver autre chose pour la plupart des batteries dans l'électronique, et que d'une autre part, cela ne règle en rien notre dépendance vis à vis d'une ressource que la France ne produit pas.

    Si Carlos Ghosn était un patron responsable, il se concentrerait d'abord sur la branche R.V.I pour tenter d'offrir une autre solution que le pétrole conventionnel aux camions qui brulent 50 Litres/100 Km pour importer les marchandises que nous pourrions produire en France si vous cessiez de croire en votre dogme imbécile de "la mondialisation inévitable" et des bienfaits de l'euro (que vous ne dénoncez jamais dans vos analyses sur la compétitivité).

    Selon mes propres calculs, outre les économies de pétrole que nous pourrions faire par une refonte totale de notre modèle économique, c'est environ 30 % de notre "pétrole" que nous pouvons produire en France par le seul biais des technologies en attente d'une révolution industrielle qui ne sera jamais financée par les marchés.

    Vous blablatez de sujets que vous ne maîtrisez pas. Si vous souhaitez en parler avec autorité, je vous suggère de vous intéresser aux conférences de Jean-Marc Jancovici, ça vous éduquera un peu en économie réelle.

Votre réponse
Postez un commentaire