En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Parce qu'il sert ses propres intérêts d'actionnaire, qui sont, en l'occurrence, les nôtres

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

49 opinions
  • Marc Longo
    Marc Longo     

    Pour Dailymotion, A. Montebourg a quand même raison, en raison de la fragilité de Yahoo tout simplement. Avant de se développer a l'étranger, Daylimotion ferait bien d'innover en France, dans son approche du web.
    Pour Montebourg, il doit se battre sur tous les fronts pour relancer l'économie et avoir le courage de mettre en oeuvre des mesures puissantes avec les partenaires Européens.
    Par exemple l'IEE : Le ré-équilibrage de notre balance commerciale doit être une priorité de nos élus, sans ce ré-équilibrage, le reste échouera : http://jesaispasquivoter.blogspot.fr/2013/05/liee-la-nouvelle-arme-contre-la-crise.html

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    merci pour le lien sur Hayek. Je connais de nom, mais je n'ai rien lu de lui. P'tain, m*****rde ! encore de la lecture...zut alors... je ne vais encore pas pouvoir regarder colle-en-tas. (ça tombe bien :))

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Un autre mystère est cette manie de demander son avis au peuple pour n'en pas tenir compte ! Sarko et l'Europe me sont restés en travers de la gorge. Nos zélites connaissent bien le résultat d'un scrutin sur le regroupement familial, le cumul des mandats et suprême connerie, le vote étranger... Mais quand on a peur de la réponse.. autant ne pas poser la question, doivent-ils penser ;)) _______________________________________________________________________ Dans ces conditions.. on comprend que les Français ne brillent pas par leur participation aux scrutins ! Cela rejoint ce que je te disais sur la culpabilité cachée des zélites : Un(e) zélites est forcément pour la mixité expiatoire de je-ne-sais-quelle tare coloniale originelle...mais préfère rester dans les XV - XVIeme qu'habiter la courneuve ! De la même manière qu'on devrait forcer les architectes qui dessinent des merdes infâmes à y habiter, les zélites devraient joindre la parole aux actes.. Là encore, le peuple, pas con, s'en rend compte. _______________________________________________________________________ Or toutes ces zélites sortent du même moule.. qui est conçu pour gérer l'existant au mieux de leurs intérêts, pas pour le faire évoluer. F. de Closet avait déjà noté le divorce entre le peuple et ses zélites dans un livre. Est-ce une réminiscence du très divin "croissez et vous multipliez", ajouté à la peur de ne pas avoir autant de gosses que les Allemands et donc de sous-traiter les gosses au regroupement familial + droit du sol ? (pourquoi ce concours de gosses, franchement ? ils ont l'intention de reformer une armée de fantassins ou quoi ?) _______________________________________________________________________ Mais je me laisse emporter. Tout ceci n'est pas si simple, manifestement.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    "Si les gens avaient pu voter pour *... " oui ! bien d'accord. . ce n'est pas faux non plus. Sauf que les braillards sont en général les groupuscules structurés qui investissent très vite les lieux de pouvoir (assemblée constituante).... Et qu'il faut donc, d'une façon ou d'une autre un(e) plus évolué que les autres et qui a déjà une bonne culture (éclairée) pour éviter que la révolution tourne à la dictature (comme en urss) .. d'où ma question initiale : chercher des lumières... pas de bol, je ne vois que de vieilles ampoules qui consomment beaucoup mais éclairent peu ;) Entends bien : je ne cours pas après l'homme/femme providentiel, je veux juste éviter le modèle des révolutions arabes... ______________________________________________________________________ Entre le top down infantilisant (je suis d'accord) et le bottom up souvent fouillis et contradictoire (ce qui est normal, sans l'expression d'une unité et donc de solidarité nationale les Bretons se fichent des avalanches et les Vosgiens des raz de marée ).. faut-il faire comme en informatique ? un compromis, des aller-et-retour incessant ? puis l'intégration et les tests avant mise en service ? :)) pourquoi pas. Mais en France, ça risque de vite tourner à la rivalité de clocher. D'où la nécessité d'une structure encadrante... pour réformer l'ancienne structure.... ça devient carrément loufoque... ________________________________________________________________________ Ce qui est loufoque aussi, c'est qu'en partant d'un banal désaccord (Montebourg / Yahoo) on se retrouve tranquillement en train de parler de la révolution !! faut le faire ! :)))

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    cette analyse me convient (bon..bien sûr pour le coup du matriarca, faudrait fouiller un peu l'argument...). La France ne s'est jamais réformée QUE dans la violence (1789, 3eme rép, front popu, 1968..). De Gaulle n'a été De Gaulle que parce qu'il y a eu la guerre... De là à souhaiter une nouvelle guerre... c'est un pas que je ne franchirai pas :). Donc "c'est pas gagné"... mais "notre 'histoire n'est pas notre code" disait Rabaut St E... Il doit bien y avoir une solution... (je ne l'ai pas)

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    et c'est très bien. Une nationalité ça se mérite. Ce n'est pas uniquement un passe-droit pour les allocs. ( je dois avoir des origines Suisses :))

  • pat352
    pat352     

    @BenVoyons
    ________________________________________________________________________
    Anecdote amusante: En Suisse on dit qu'il n'y a pas plus Suisse que les nouveaux suisse. comme la nationalité se mérite beaucoup plus qu'en France ils deviennent des défenseurs ardents des valeurs suisse jusqu’à parfois être xénophobe envers les "étrangers" (lol). Ça contribue au ciment de la nation plutôt qu'a son délitement : on ne force pas des peuples à vivre ensemble, jamais, ça doit être une choix et les valeurs doivent êtres commune.

  • pat352
    pat352     

    ________________________________________________________________________ BenVoyons: Et si je me souviens bien, en psycho, la foule a plus ou moins l'âge mental du plus con.. qui ne dépasse guère sept ans... ________________________________________________________________________ Ce n'est pas faux, mais la psychologie de foule marche uniquement lors d'une présence physique de cette foule. Une somme d'individualités chez elles ne représente pas "une foule" et n'est pas soumise à la loi du genre. Deuxièmement les Français ne sont globalement pas cons du tout ; à part les minorités hurleuses de service très(trop) bien relayé par des médias subventionnés (donc clients et défenseurs de l'état) ils savent bien qui fini toujours par payer. Si les gens avaient pu voter pour le non-cumul des mandats ou la fin des régimes spéciaux ces deux problèmes seraient résolus depuis 20 ans. S'ils avaient pu voter pour le regroupement familial, les mosquées et d'autres lois sociales immigrationniste on sait bien ce qu'il serait advenu (Cf: votation minaret en Suisse) et il n'y aurait pas cette tension et cette défiance. (la Suisse a plus d'étrangers et rien ne brule) (En fait elle a le même taux globalement mais le peuple à choisi de n'accepter comme citoyen que des gens qui ont fait preuve de leurs capacités à être Suisse = moins de tension et clarté de la situation ; nous sommes chez nous, vous êtes invités, à vous d'être digne de la citoyenneté et de l'argent qu'on vous donne) ________________________________________________________________________ De plus l'approche top/down ("je m'occupe de vous") est infantilisante, on a envie de croire que "l'autorité" a des solutions miracle comme une maman et on abandonne une partie de la raison à son profit. Hors il y a une chose de certaine qui se vérifie partout : 95% des gens partout sont bien plus compétent pour gérer leurs propres argent/entreprise/maison qu'un leader et leurs cliques de fonctionnaire. ________________________________________________________________________ Les chiffres sont sans appel : les démocraties participatives, partout, se débrouillent bien mieux que les représentatives. Une fois assuré les tâches régaliennes ; sécurité, justice, droit fondamentaux les gens s'organisent spontanément très bien et une multitude de bonnes décisions venue de chacun pour lui-même et son entourage proche est bien plus efficace qu'une décision globale venue d'en haut. F.A Hayek explique cela très bien dans son livre clé "La route de la servitude" dont tu peux trouver un résumé facilement lisible ici : http://www.iedm.org/uploaded/pdf/Hayek_Final_BrBis~.pdf

  • pat352
    pat352     

    ________________________________________________________________________ BenVoyons: Les problèmes pour amener la démocratie directe en France sont de deux ordres : d'une part, les pays du sud sont plutôt matriarcaux et le peuple de France en particulier est royaliste régicide : il ne conçoit pas d'autre mode de gouvernement qu'un papa/maman en haut mais veut sans arrêt lui faire la peau. D'autre part les journalistes et les idéologues font eux-mêmes partie de l'aristocratie gouvernante ; ils font et défont les présidents, contrôlent (et sont issus) des corporations et jamais ils n'accepteront à l'instar des politiques d'être dépouillé de leurs pouvoirs pour devenir de simples informateurs / exécutants. ________________________________________________________________________ Après le référendum "malheureux" qui était du pain bénis pour eux, ils sont donc partis en guerre idéologique contre "l'irresponsabilité du peuple" et sont arrivé à ce résultat incroyable : faire croire aux gens qu'ils étaient tous trop cons pour qu'on leurs laisses une once de pouvoir. Plus incroyable encore : 90% des gens sont parfaitement d'accord pour dire qu'ils sont gouvernés et informés par des zéros depuis 40 ans, mais 90% des gens trouvent l'idée d'avoir eux-mêmes le pouvoir bizarre, inapplicable ou dangereuse. ________________________________________________________________________ Il n'y aura jamais d'homme providentiel ou de Gaule de la social-démocratie Française parce que ce sont les corporations qui désignent le pouvoir et jamais ils ne laisseront un réformateur arriver ou agir en haut. Toutes les vagues réformes qui allaient dans le bon sens ont été torpillées. (pour le coup en rassemblant des foules minoritaires et en faisant croire que c'était "l'expression du peuple")

    ________________________________________________________________________

    Entendons nous bien : il n'y a aucun complot ou volonté de l'aristocratie d'arriver à cette situation, c'est juste l'expression d'une somme d’intérêts de caste qui sont contradictoires avec ceux du peuple et du pays.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Pat' : merci de ta réponse. Je voudrais soulever quelques points pour avancer. :) Tu parles de ton fils (pour le judo).. mais il s'agissait d'une discussion "d'homme-à-homme" si je peux dire. Or dans la réalité, cela n'existerait pas. Il s'agirait de discussion "foule-à-foule".. Et si je me souviens bien, en psycho, la foule a plus ou moins l'âge mental du plus con.. qui ne dépasse guère sept ans... Donc la transposition, enviable, avec une discussion "éclairée" entre un père et son fils (âge > 7:)) sera difficile.. ________________________________________________________________________________ Malheureusement, le peuple a besoin de s'abriter derrière des lideurs (en bon français). D'où ma remarque sur les morpions de la politique (parasites qui s’accrochent aux parti ;) et ma question : où trouver les nouvelles lumières "acceptées" par (presque) tous. Même contesté, C. De Gaulle avait une aura incontestable et son statut lui a permis d'avancer. Ce n'est ni le faux mage de Hollande ni Couillon et Flippé ni personne (visible aujourd'hui) qui pourrait faire la même chose... D'où la remarque de N. Miguet : faire appel à des non-"professionnels de la profession", lesquels sont trop chargés de casseroles et donc violemment rejetés (en bloc ; même les "moins pires") ________________________________________________________________________________ Depuis 60 ans, ils ont réussit à polluer la constitution avec leurs conneries clientélistes. Le principe d'immobilisme-de-la-nation-sclérosée est entré dans la constitution sous la forme du pp de prêt-caution : faut le faire !! ... Ils ont réussi à ré-introduire leurs partis dans le culte des Français ( oui,... capilotracté, mais ça m'amuse :)) .. Là où le Grand Charles avait foutu le clientélisme, bêtise, les oligarchies etc. des partis et des corporations à la porte, ....ils sont revenus par la fenêtre ! _________________________________________________________________________________ On se rejoint sur la difficulté de passer d'un peuple enfant ( = non autonome) à un peuple adulte. Encore faut-il que les adultes ne soient pas trop cons. Et comme disait Brassens.. quand on est con.. hein... c'est pour la vie ! :)). Entendons nous : je ne "méprise" pas le peuple en disant qu'il est con etc. etc. (le concept du peuple est très beau -le peuple souverain etc.- mais son instanciation (comme on dit en beurk-jargon informatique ) est la foule. Or dans la foule je n'ai AUCUNE confiance. Aucune. Mais je crois que le passage enfant/adulte-responsable passe par l'éducation. Or en France, l'éducation millénaire, vieillotte et stigmatisée en 1968 a été cassée mais casser sans rien avoir de prévu à mettre à la place n'a permis l’émergence que d'égoïstes crétins court-termistes... raté, le passage ! Il faut retenir la leçon et ne pas casser avant de savoir où on va.. _________________________________________________________________________________ Enfin un dernier truc (parce que sinon on est partis pour la journée :)) Il faut voir que les zélites de la France, peut-être par un sentiment de supériorité cachée (mais j'avoue mes limites, faudrait voir un psy), donnent volontiers dans la culpabilité auto-flagellatrice (colonisation..) Ce qui conduit à des situation stupides consistant à accueillir toute la misère du monde d'une part (et à nourrir et soigner etc. sans distinction même ses ennemis, dès qu'ils mettent un pied sur le sol, faut le faire !) . Et d'autre part à entretenir une filière de dominants à-beaux-discours, spécialistes du faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais.... Il en résulte mécaniquement la disparition de la classe intermédiaire (je dis bien "classe", au sens lutte des classes) qui ne survit qu'en quelques exemplaires, uniquement élevés pour palier les défaillances de la reproduction consanguine des zélites produisant des déficients mentaux.... Donc on retrouve l'idéal de l'ancienne Grèce avec les maîtres et les esclaves !! ... soit 2000 ans de Christianisme foutus en l'air. :)) .... _________________________________________________________________________________ A demain... peut-être :) ! . (c) Jacques Martin "le petit rapporteur"

Lire la suite des opinions (49)

Votre réponse
Postez un commentaire