En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Si vous lisez ces lignes c'est que vous êtes encore en vie et que notre monde n'a pas disparu anéanti par la planète Nibiru (vous savez où elle est celle-là?). Il va falloir repartir de bon cœur et préparer activement la rentrée. En attendant, une pause dans ce blog. L'occasion de se demander ce que l'on veut finalement faire de notre planète.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • pat352
    pat352     

    L'augmentation des températures est très en dessous de tout les scénarios, voir carrément négligeable c'est dans le dernier pre-rapport AR5 du GIEC figure 1.4. (Si ça ne "disparait* pas mystérieusement du rapport final). Quant aux catastrophe naturelles aucune observation, statistique ou quoi que ce soit ne montre une augmentation les dernières décennies. On en parle plus, elles touchent éventuellement plus de gens car les lieux d'habitation sont plus étendus mais c'est tout. Il serait temps de laisser tomber le catastrophisme façon Bugarach et revenir à la vrai écologie scientifique.
    http://www.contrepoints.org/2012/12/17/108290-le-giec-admet-a-son-tour-le-role-predominant-du-soleil

Votre réponse
Postez un commentaire