En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Les défenseurs du "continuons à polluer en cœur,de toute façon un peu plus, un peu moins..." doivent bien rigoler depuis quelques jours. Personne n'attendait rien de Doha, rien n'en est sorti. C'est à désespérer de l'humanité.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • souris1
    souris1     

    moi je suis totalement d’accord avec Pat312, on a peur de tout sans raisons valables. Alors qu’il n’y a aucune raison véritable de s’affoler et de crier et de courir dans tous les sens en pleine panique. Le réchauffement de la planète, le CO2, les énergies renouvelables , dans tout ça y a pas de quoi s’affoler. Il suffit de réfléchir un peu avant de parler et de savoir de quoi on parle. Il y a des tas d’études sur tout qui ne valent pas grand chose et il y a des études qui mériteraient d’être davantage étudiées et ensuite il faudrait les publier. Moi par exemple au début j’étais méfiante. Je vis depuis des années près de la centrale nucléaire à Fessenheim où nous avons une petite ferme. Au début, quand on a appris qu’il y avait des fuites à la centrale, toute le monde s’affolait à tort et à travers. Pour rien, c’était du vent. Il y a deux ans environ les poules en liberté de notre poulailler ont commencé à pondre des œufs carrés. Au début mon mari et moi ça nous a un peu étonnés. Et puis ensuite on a vu qu’il y avait quatre jaunes à l’intérieur. Là on a été carrément surpris, si j’ose dire… mais finalement ça nous a arrang. Maintenant on vend nos œufs plus cher et on gagne plus d’argent et les clients sont contents. Je pense donc que le nucléaire n’a pas que des mauvais côtés. Et c’est pour ça qu’il faut rester positifs et ne pas crier au loup quand il n’y en a pas.

  • pat352
    pat352     

    Et pour finir personne n'est adepte du "continuons à polluer en coeur", par contre adepte de plus de richesse pour les pauvres que VOUS voulez maintenir dans leur misère ça, certainement. Toutes les pires catastrophes écologiques ont lieu dans les pays pauvres parce que l'écologie coute très cher. Sur le long terme une fois la richesse acquise, la population diminue (cf : courbe de la population occidentale) elle utilise mieux les ressources et s'occupe de son environnement. Avec un minimum de connaissance en science économie et histoire on se rend compte que l'homme ne se débouille vraiment pas si mal que ça -sur le long terme-. L'ignorance c'est la peur et la peur engendre des bêtises contre-productive. Les allemands dégagent trois fois plus de CO2 pour deux fois le prix de l’énergie ! La ré-information scientifique pour le climat commence ici: http://www.pensee-unique.fr/

  • pat352
    pat352     

    Il n'y a PAS eu de réchauffement depuis 16 ans selon les données HadCRUT compilée par le MET office et les modèles et la corrélation avec le CO2 sont faux. Tout les problèmes sont mis sur un soit-disant réchauffement anthropique et quand on examine les faits on s'aperçoit que la plupart du temps ça n'a rien à voir.

  • pat352
    pat352     

    "Le compte à rebours de la Fin du Monde a peut-etre bel et bien débuté à Doha...." Faudrait soigner cette vilaine déprime et étudier un peu l'histoire et la science en passant. Ça fait 40 siècles qu'on prédit la fin du monde et ça c'est accéléré avec l'ère industriel : Fin de ci, de ça, maladies, catastrophes, climat glaciaire, trop chaud, vache folle, pluie acide, couche d'ozone, sécheresse, inondation, grippe de ci, de là, pas une semaine sans qu'une prédiction "tout à fait scientifique" relayée par des horde d'ânes aussi ignorants qu'apeurés ne s'invite à nos tables. La dernière en date le RCA va faire comme les autres un énorme flop (La couche de verni scientifique s'effritant déjà) et cette monumentale peur irraisonnée ira rejoindre les autres pour laisser la place à une nouvelle. Vous devriez étudier les couvertures des journaux et publications scientifiques depuis 100 ans, c'est aussi hilarant qu'édifiant.

Votre réponse
Postez un commentaire