En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Taxe carbone, éco-taxe, les Français font une allergie. Globalement, quand on nous parle d'impôts nous devenons tout rouges. Mais dès qu'une démarche incitative est mise en place, le ton change. Le Français aime les carottes et c'est tant mieux. Pour preuve, ce qui vient de se passer à Besançon.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • zarblob
    zarblob     

    Des villages alsaciens ont mis cela en place avant Besançon. Donc on peut imaginer que cela progresse. L'article pose quelques questions intéressantes sur l'usage possible de décharges publiques. Mais il n'y a pas de réponses. Et je pense qu'il faut regarder le phénomène sur plusieurs années. Les gens ne s'apercoivent qu'avec le temps qu'ils peuvent alléger leur facture. Par ailleurs le système doit être plus lourd à gérer avec des containers dotés de puces et d'un système de verrouillage du couvercle.

    J'ai regardé le mémento du recyclage ci dessous. Ne m'apporte pas de réponses en particulier pour le décodage des étiquettes devant indiquer dans quel bac jeter l'objet (emballages essentiellement)

  • fabienLJR
    fabienLJR     

    Alors, qu'est-ce qu'on attend...pour trier mieux ?
    Le mémento recyclage des joyeux recycleurs !!! :)
    http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/memento-recyclage

Votre réponse
Postez un commentaire