En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Pas besoin d’aller chercher loin la clé de l’avenir de l’Europe, elle sa balade dans les rues des grandes villes sur un scooter à 3 roues

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Windaube
    Windaube     

    Alors je vous le dis le 400 c la mercos des scoot je dormirais deçu seul bemol le prix.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Si Piaggio a de bonnes marges c'est aussi qu'il vend trois fois le prix d'un scouter "normal" :)... Mais cette analyse, bonne au demeurant, ne s'applique qu'aux entreprises B2C... quand on est sous-traitant, c'est à dire la majorité des emplois en France, ne nous leurons pas... la pression sur les marges ne vient pas de l'état mais des donneurs d'ordres ! J'ai vu des enc*lé ("acheteurs", en jargon moderne) se présenter avec le bilan du sous-traitant (dispo au greffe) pour lui dire : "désolé, vous gagnez trop, faut baisser le prix sinon on va en Chine".. véridique ! alors l'état.. hein... il a bon dos...

  • Pdezaret
    Pdezaret     

    Il n'a fallu aucune force de persuasion pour le vendre. J'ai acheté un piaggio a deux roues en juin 2006 et le concessionnaire m'a montre à cette époque les 20 réservations qu'il avait pour un mp3 alors qu'il ne sortait qu'à la fin de l'année. Les clients avaient réservé sans voir le produit. L'aspect sécurité était primordial à cette époque.
    Ensuite, mais plusieurs annees apres, un concessionnaire a découvert une faille réglementaire qui a permis de vendre des grosses cylindrées sans le permis moto. Cest ça qui a dopé ce marche et attiré de nouveaux clients. Presque par hasard en fait.

    Bien utiliser les failles réglementaires peut être un vrai atout dans la conception d'un produit. Regardez Free, ajouter la tv au lancement de l'offre freebox leur a permis d'avoir un taux de TVA réduit sur la moitié du prix. C'était énorme. Sans cela il n'y aurait pas eu de triple play aussi vite.

Votre réponse
Postez un commentaire