En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Trading Haute Fréquence : le Soulèvement des Machines

Mis à jour le

Vous souvenez vous de Terminator 3 ?? Encore un de ces films d'anticipation qui, vue leur date de sortie, nous parlent désormais de ce QUI AURAIT PU se passer. Et qui n'est pas sans rappeler certains aspects bien réels des marchés financiers à l'heure actuelle. Sans exagération aucune....

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Oui, il disparaîtrait... pour réapparaître ailleurs hélas , sous une autre forme, dans des dérivés assis sur des actions à 3 an ou mieux caché encore. Les cupides de service (CDS) n'ont pas d'âme. Juste un portefeuille... Mais au moins, les états récupèreraient quelques picaillons le jour de l'entrée en vigueur... pour autant qu'il n'y ait pas eu de fuite de l'information avant...

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Oui, il disparaîtrait... pour réapparaître ailleurs hélas , sous une autre forme, dans des dérivés assis sur des actions à 3 an ou mieux caché encore. Les cupides de service (CDS) n'ont pas d'âme. Juste un portefeuille... Mais au moins, les états récupèreraient quelques picaillons le jour de l'entrée en vigueur... pour autant qu'il n'y ait pas eu de fuite de l'information avant...

  • GrizzlyGrognon
    GrizzlyGrognon     

    Malheureusement, on est pas si loin d'un scénario de destruction massive .. destruction massive de la valeur ajoutée au profit d'un trading algorithmique sans queue ni tête . Les écoles dites "commerciales" et ou "financières" n'ont depuis des années formée qu'une horde de profiteurs sans fois ni loi qui en oublient même (ou ne savent simplement pas ) ce qu'est une bourse d'échange : "Un lieu où on investit son capital en part de sociétés sur la base d'une espérance de profit à terme ... "
    Investir : le contraire de boursicoter, voir définition du dictionnaire
    Son Capital : Pas celui de voisin, ou pire des parts de découvert .. mais de l'argent bien réel dont on dispose
    Société : Entreprise réelle, créatrice de valeur pour son pays, ses salariés et ses actionnaires
    Espérance de profit : Directement lié à la variation positive de valeur dégagée par la société telle que définie i-dessus
    A terme : en phase avec le temps de l'entreprise et du marché, certainement pas des mois, des semaines, des jours, des heures, des minutes ni des secondes ou leurs fractions .
    Interdire le trading haut fréquence est une gageure. le scandale du Libor donne toute la mesure `du pouvoir qu'ont les banques de détourner les loi s.. mais le taxer .. oui ! Ne serait-ce que parce que tout contrôle représente un coût et que seul le "contrôlé" doiit le supporter .
    Voici donc une proposition simple : Taxer toute activité de Trading - manuelle ou non, algorithmique ou non, inversement à la durée de détention de la part de titre acquise ... sur la base non de la plus ou la moins value mais du montant de la transaction
    Ainsi, 1€ détenu pendant moins de 1 seconde donnerait lieu à 1€ de taxe (100%) et 1€ investit sur une durée de 3 ans (Le temps de l'entreprise pour élaborer Plans, Stratégies et les mettre en oeuvre, donc en récupérer les fruits .. ) donnerait lieu à une exonération complète ..
    Vous constaterez que bizarrement , le trading haute fréquence disparaîtra ..

Votre réponse
Postez un commentaire