En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un trader, un courtier, nos fantasmes

Comment un simple petit mot dans "l'affaire Findus" illustre notre vision économique

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • BenVoyons,

    le 25 février 2013... ...................... INCROYABLE !! ........................... les britiches "se terrent loin" viennent de perdre leur " TRIPEUL A" ..... et personne n'en parle ! Vous souvenez vous quand c'était le tour de la France ? Le nombre de crétins cravatés Zexperts en Nexpertise qui se relayaient à l'antenne pour mastiquer leurs mots qu'ils n'avaient pas assez dur pour lemodèle Français, synonyme de confort douillet de l'ouvrier et VANTER le vrai, le SEUL VRAI modèle viable, à savoir, l'ultra libéralisme britiche permettant d'affronter tête haute toutes les crises (bon, avec des mec qui crèvent dans la rue, mais on n a les nôtres aussi).... _________________________________________________________________________ ET BEN Y SONT Où, tous ces professionnels du jargonnage pédant ? Hmm ? Le beau, le magnifique modèle libéral de la citi (qui licencie) est attaqué par encore plus rapiat et ils ne viennent pas critiquer le modèle Français ? Y sont en vacances aux sports d'hiver ? Au moment de la dégradation de la France par les engeances de notes-à-scions, on a eu droit à un mois de brèves ininterrompu... et là... RIEN !!! Etonnant, non ? :))) _________________________________________________________________________ Droite et gauche, verts et autres, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

  • BenVoyons,

    désolé, mon navigateur bégaie depuis le dernier patch de .. débogage :))

  • BenVoyons,

    désolé, mon navigateur bégaie depuis le dernier patch de .. débogage :))

  • BenVoyons,

    and now Picard... et des abattoirs anglais (comme je l'annonçais dans le post précédent, ici, c'était un scoupe, en fait :) c'est une crise systémique, je vous dis !! 6-t'aime-Hic ! Vite vite ! du pognon à débloquer d'urgence-de-crise par la BCE pour permettre aux ménages de surmonter cette grave-crise systémique-de-confiance en s'approvisionnant dans des boutiques de confiance... Ah oui, ... non... excusez moi... il ne s'agit pas de bonus des copains à sauver, mais juste de faire bouffer le peuple. On peu lui donner n'importe quoi, à cette plèbe, du moment qu'on gueuletonne sécurisés. Non, tout va bien. "Qu'on leur donne de la brioche"... . . .Au temps pour moi.

  • BenVoyons,

    and now Picard... et des abattoirs anglais (comme je l'annonçais dans le post précédent, ici, c'était un scoupe, en fait :) c'est une crise systémique, je vous dis !! 6-t'aime-Hic ! Vite vite ! du pognon à débloquer d'urgence-de-crise par la BCE pour permettre aux ménages de surmonter cette grave-crise systémique-de-confiance en s'approvisionnant dans des boutiques de confiance... Ah oui, ... non... excusez moi... il ne s'agit pas de bonus des copains à sauver, mais juste de faire bouffer le peuple. On peu lui donner n'importe quoi, à cette plèbe, du moment qu'on gueuletonne sécurisés. Non, tout va bien. "Qu'on leur donne de la brioche"... . . .Au temps pour moi.

  • BenVoyons,

    Juste un petit mot pour continuer le débat. Je reconnais l'utilité de la provoc (je suis un adepte pratiquant, beaucoup d'enflammés du 1er degré des forum BFM vous le diront .. mais Il ne faut pas non plus (trop) caricaturer. Si le peuple de base -dont je suis-, le nul-en-économie diabolise le trader, c'est parce que ce dernier est plus occupé à choisir la couleur de sa Ferrari qu'à faire un effort de pédagogie ! Après tout, les lobbies du pognon pourraient aussi se tourner vers le peuple, comme le Qatar, , plutôt que de ne fréquenter que Bruxelles :)) _________________________________________________________________________________ Bien sûr, il y a le courtier (curieusement, un mot français, limite suranné, semble dédramatiser la situation, par opposition à trader... à méditer sous l'angle du traumatisme culturel d'envahissement de la langue Française par des jargons pédants : une thèse de socio à faire :). Il est un rouage nécessaire à l'énorme machinerie du commerce ....... (mais TROP d'intermédiaires, c'est TROP, voilà tout ! TROP ! .. TROP ! avec des profits à chaque niveau, il faut au gens du vulgaire payer bien cher de la viande de qualité courante ou alors "pas cher" de la m**. _________________________________________________________________________________ Mais ne faites pas semblant de ne pas savoir que derrière "trader" ("commerçant", en français), se cachent les images sulfureuses des salles de marchés aux profits indécents, aux bonus indécents et autres trading haute fréquence qui sont la négation absolue du capitalisme "sain" consistant à investir sur le long terme dans une entreprise dans laquelle on croit . OUI ! derrière trader il y a goldman sachs, Blythe Masters, Dimon et les autres ( et "ça en fait " :)) qui mènent la Grèce à la faillite en profitant de la veulerie de ses dirigeants. NON ! le peuple qui en souffre n'est pas FORCEMENT responsable de tout (mais un peu quand même, ça se discute, j'en conviens ;)) ________________________________________________________________________________ Bien sûr au seul mot de trader le "peuple de base" s'enflamme. Mais le mieux pour éviter les critiques ne serait-il pas de ne PAS avoir un comportement qui y prête le flanc ? Voilà une autre vérité qu'il ne faut pas non plus ne pas entendre. Comment voulez vous prétendre à la vertu des peuples si TOUS les exemples qu'il a sous les yeux sont des duperies ? Des banques qui obtiennent de la justice de condamner un lampiste (aussi crétin soit-il, je ne discute pas ce fait) sous prétexte de sauver le système. L'utilisation de jargonnage dont les seuls à ne pas voir le ridicule sont ceux qui l'assènent dupe les esprits, mais pas les âmes. Le poisson pourrit par la tête, dit-on..

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •