En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Le débat sur la transition écologique est lancé en France. On en parlera ce week-end dans Green Business. Un débat organisé autour de François Brottes. Une loi de programmation est attendu pour l'automne. Certains n'attendent pas. Un village du Haut-Rhin abrite d'irréductibles précurseurs...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • vero12
    vero12     

    @pat352, il est clair que la flambée du prix du pétrole ne nous appauvrit absolument pas, CQFD. Nathalie Croisé n'a nullement pour prétention de convaincre tout le monde mais elle n'enfonce pas les portes ouvertes....

  • pat352
    pat352     

    @vero12: Recourir à la traction animale, retourner au travail de la terre et utiliser des énergies qui appauvrissent les gens c'est "avancer intelligemment" ? LOL !

  • vero12
    vero12     

    Il est vrai que passer son temps à grogner ne nous ramène pas du tout au temps des cavernes. Heureusement qu'il y a des émissions comme Green Business pour faire avancer le débat d'idées. L'Europe est en avance, c'est vrai, Nathalie Croisé le dit d'ailleurs. Elle ne fait que souligner intelligemment ce que nous pouvons faire pour avancer.

  • pat352
    pat352     

    Un retour a la traction animale et la paysannerie du 18eme siècle, effectivement c'est sacrément innovant et ça va sauver la planète pendant que le 88% du monde va bouffer tout le reste de pétrole (l'UE représente 12% des émissions CO2 et est le seul groupe à faire d'énormes efforts, cf: DOHA). Quant au solaire payé par les impôts du reste des français c'est vrai que c'est pas très cher. Le problème c'est qu'on tombe assez rapidement à cours du fric-des-autres™, une ressource non renouvelable quand on pompe trop dessus.

Votre réponse
Postez un commentaire