En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Lors d'un achat immobilier à deux, il faut penser à la séparation.
 

La pierre a véritablement un rôle de valeur refuge en France. Mais lorsqu'on achète à deux et que l'on se sépare, quel régime est appliqué? BFM Business vous éclaire sur ce point.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Hollande va avoir le problème ! Valerie va-t-elle le mettre à la porte de l'Elysée ? suite bientôt

  • sclp
    sclp     

    Et bien pour moi j'ai construit moi-même la maison puis j'ai remboursé l'emprunt pendant 20 ans pratiquement tout seul vu que mon épouse s'est arrêté de travailler après 4 ans de mariage ... Ai-je gagné le gros lot ?

  • sclp
    sclp     

    Très réaliste en effet .... attention aux cumulard(e)s !!!

  • Kaidaten
    Kaidaten     

    Géniale l'image :)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Votre article est incomplet. Pour liquider le patrimoine matrimonial (parce qu'en fait l'immeuble s'inscrit dans un ensemble) les juges vont se demander non seulement à qui appartient l'immeuble, sous quel régime matrimonial sont placés les époux, mais surtout comment a été financé le bien pour compenser l'apport d'un des conjoint. Si par exemple l'épouse a obtenu une ruine de sa famille avant le mariage, en principe c'est un bien personnel qu'elle devrait conserver. Si l'époux était le seul à travailler et donc à financer les travaux, les juges vont en tenir compte au niveau du partage. Du moins des juges normaux qui font le travail normalement et pas des juges à la oscar baudot. La part du conjoint qui ne conserve pas l'immeuble devra être financée d'une façon ou d'une autre. Exceptionnellement, si le patrimoine est important, il est toujours possible de compenser (il gardera quelques tableaux de valeur, un appartement au bord de la mer, etc.). Mais dans l'immense majorité des cas on se retrouve à vendre l'appartement pour que chacun récupère l'équivalent de la part en argent. La difficulté alors étant de vendre à l'amiable et surtout que les conjoints s'entendent sur le prix. Si c'est impossible il faut vendre le bien aux enchères.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Prouver la propriété d'un bien c'est pas vraiment compliqué, vous savez ...

Votre réponse
Postez un commentaire