En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
gh
 

Dans une note publiée ce mercredi, l'organisme de réflexion France Stratégie fait une proposition explosive: pour que l'État puisse réduire sa dette, il devrait devenir copropriétaire de la totalité des terrains construits en France. Les propriétaires devraient alors lui reverser une partie des loyers qu'ils touchent.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • William Bousquet
    William Bousquet     

    Et la France concretisa ainsi le retour du Communisme ! Bravo a nos elites! Pourquoi arreter de gaspiller si l'on peut se servir impunement chez les Francais! Quelle honte d'oser emettre de telles idees!

  • William Bousquet
    William Bousquet     

    Et la France concretisa ainsi le retour du Communisme ! Bravo a nos elites! Pourquoi arreter de gaspiller si l'on peut se servir impunement chez les Francais! Quelle honte d'oser emettre de telles idees!

  • Mister_Slowhand
    Mister_Slowhand     

    Curieusement malgré un tel montant, on ne va pas dire que ça fait fuir les propriétaires ? Forcément, ils sont coincés avec leur bien immobilier qui ne peut bouger. Prendre l'argent où il est, et de préférence auprès de ceux qui ne peuvent pas se défendre...

    Quelque chose me dit qu'on nous prépare "à la Sarkozy" : annoncer une mesure extrême, levée de boucliers, histoire de faire passer une mesure juste un rien moins inacceptable...
    Par exemple, la taxation des loyers virtuels, qui consiste à intégrer dans l'assiette de l'impôt le montant théorique du loyer payé par un propriétaire, déduction faite des coûts d'entretien. Ca répond à une équité de traitement des investissements, mais les effets pervers sont en faveur des banques : pour augmenter le coût d'entretien (et donc payer moins d'impôts), on augmente la durée de l'emprunt et donc des intérêts payés. C'est en place dans un pays dangereusement communiste, la Suisse, et les crédits in fine sont légion.

  • Milouze74
    Milouze74     

    Donc un état très endetté, pour exproprier des propriétaires devra sortir des sommes folles pour payer les indemnisations puis espère se rembourser avec un marché de l'immobilier totalement sinistré. On a vraiment des génies en France... C'est sûr qu'avec de telles imbécilités, on va relancer le "bâtiment" et construire des logements pour supprimer le mal-logement. Je me félicite tous les jours d'avoir fait mes investissements locatifs à l'étranger. En France, ça devient du délire. Vous louez à un locataire qui arrête de payer son loyer au bout de deux mois et vous mettrez 2 ans à l'expulser et il vous laissera un appartement ravagé. Vous ne toucherez pas un centime d'indemnisation. Et maintenant, on vous explique que nous sommes un pays communiste qui nationalise même la propriété de ses citoyens.

  • Christopher D
    Christopher D     

    Ça va loin la ... Déjà qu'on est à la limite (et encore) du racket, mais là c'est le retour au moyen âge, le roi se sert.
    De toute façon ne vous inquiétez pas ça ne sera jamais fait, dans la liste des proprios il y a la BNP, Bouygues, et consort ... Comprenne qui voudra ;-)

Votre réponse
Postez un commentaire