En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le pouvoir d'achat immobilier a progressé de 9% en 1 an.
 

Avec des taux en baisse et des prix en repli, le pouvoir d'achat immobilier des Français a progressé entre juillet 2014 et juillet 2015. Mais toutes les villes n'ont pas été impactées de la même manière.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jeanlf
    jeanlf     

    Il ne faut pas acheter juste avant la plus forte baisse de ces 100 dernières années...

  • jeanlf
    jeanlf     

    En ce moment il ne faut pas acheter, on n'est qu'au début de l'éclatement de la bulle immobilière.

    L'éclatement est imminent, et c'est toujours dans ces périodes là que les médias incitent le plus à acheter. Pour ceux qui ont encore un doute, aller vérifier l'évolution du chomage, des emplois précaires (qui ne sont pas solvables - ils n'achetent pas), de l'indice de tension immobilière (nombre d'acheteur par vendeur... égal à 0,4 actuelement en France... il y 2,5 vendeurs par acheteur!), les investisseurs fuient l'immobilier car les loyers baissent et les taxes proprio augmentent (+20% en 2017), les rendements locatifs sont parfois négatifs, les retraités fuient au portugal et en thailande, (libérant des logements), il faut désormais prendre RDV 12 mois à l'avance chez le notaire pour faire une vente aux enchères (ils sont submergés de ventes aux enchères, car personne n'achete), les taux vont remonter (1% de hausse des taux équivaut à une baisse de 15% des prix d'après century21 eux même), on assiste à une baisse du nombre de ventes de crédits (c'est ce qui a permis la création de la bulle des années 2000), sans parler du papy boom (qui durera 30 ans), et de l'augmentation de la courbe de dépendance de la population française qui va friser les 50% (énormément de logements libérés) le retour dans le tunnel de Frigitt parait donc inévitable. Cela se traduira par une baisse de 65% des prix (si jamais la conjoncture s'améliore un peu, car sinon, ce sera potentiellement bien plus bas).

    Il faut surtout ne pas être propriétaire durant l'éclatement de la bulle immobilière. Il y a des familles qui seront brisées. Bien sur, les agents immobiliers et proprios "têtus" vont chanter à tue-tête que il faut acheter....

Votre réponse
Postez un commentaire