En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les prix immobiliers en France ont reculé en 2012
 

L'année 2012 aura été marquée par une baisse significative des transactions, selon une étude des notaires de Paris publiée ce jeudi 4 avril. Ce qui a permis une baisse des prix même dans la capitale. Le mouvement devrait se poursuivre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le problème c'est que le prix de l'immobilier ne dépend plus des qualités du biens mais de son cahier des charges. On peut avoir un véritable tas de m**** qui rempli certaines conditions, alors on le vend au même prix que le reste dans une espèce de surexcitation spéculative d'un pays où on a plus vraiment d'autres moyens d'investir de l'argent (faudrait être c*n pour monter sa boite par exemple). Au final qu'est ce qui est exactement en train de se passer ? Ces ruines ne sont plus sur le marché ? Et alors, ce n'est pas une bonne nouvelle, c'est simplement un retour du "carrément abusif" au "abusif". Il n'empèche que l'immobilier "normal" reste inaccessible aux gens. Il parait que le cout de l'immobilier ne doit pas dépasser 1/3 des revenus des gens. Selon les régions c'est PARFAITEMENT ILLUSOIRE. Donc avant qu'on puisse estimer que la situation est revenue à la normale, l'immobilier va devoir être revu sérieusement à la baisse. Et si certains se sont fait berner par une fausse bonne affaire et y sont pour leur argent, c'est triste pour eux mais c'est comme ça.

Votre réponse
Postez un commentaire