En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Tout porte à croire que le deuxième semestre sera nettement moins bon que le premier.
 

Alors que l'offre de logements commence à se raréfier dans les grandes villes de France, les prix continuent de grimper. Résultat: les acquéreurs ne peuvent plus suivre. Au point que le courtier Empruntis table sur un recul du nombre de transactions au deuxième semestre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire